Planet'BU

Agrégation de flux RSS issus de blogs mis en place par des bibliothèques universitaires. Nous suivre sur twitter : @Planet_BU

December 19, 2014

Saint-Étienne

Y aura-t-il de la littérature à noël ?

C’est la dernière ligne droite pour faire vos cadeaux et vous lisez peut-être cet article dans la file d’attente d’un grand magasin bondé, pour faire passer le temps… Mais vous pouvez aussi profiter de ces vacances pour découvrir les derniers ouvrages de littérature française « prix 2014  » : la BU Tréfilerie les a déjà !

Patrick Modiano à Stockholm pour son Nobel

 

Vous pouvez donc les emprunter ou les réserver s’ils le sont déjà. On vous demandera juste de ne pas les offrir aux pieds du sapin… Même si ce sont de beaux cadeaux !

A tout seigneur tout honneur. On commence par Patrick Modiano, Nobel 2014 oblige, pour l’ensemble de son œuvre.

 

 

 

Cliquez sur les couvertures pour visionner les ouvrages dans le catalogue :

Prix Pierre Guénin contre l’homophobie 2014

Premier roman. Sélection prix de Flore.

Prix de Flore 2014 et Prix du Zorba 2014

Prix du style 2014

Finaliste prix Goncourt 2014. Prix des 5 continents 2014. Prix François-Mauriac 2014

Sélection prix Femina, prix Wepler-Fondation la Poste, prix du Style et prix des Libraires.

Prix Giono 2014

Prix du Roman des étudiants France Culture – Télérama 2014 entre autres prix…

 

Dernier ouvrage paru. Prix Nobel de Littérature 2014

Prix Médicis 2014

Auteur Rhône-Alpes. Selection prix Wepler-Fondation et prix des Libraires.

Grand Prix SGDL du 1er roman 2014. Sélection prix du Roman des étudiants 2015

Prix Goncourt 2014

Et pour ceux qui n’étaient pas là en 1996…

(DVD disponible en bibliothèque municipale à Tarentaize)

Bonnes fêtes de fin d’année !

by koem9327 at December 19, 2014 04:42 PM

Nice (HTTBU)

Et pour conclure 2014…

Une préquelle de ce qui vous attend dès la rentrée : un focus sur le portail en SHS Isidore, l’utilisation de son API avec des recherches culottées,  des techniques d’extraction de données et quelques idées de visualisation… Bonnes fêtes à tous !

by Géraldine Geoffroy at December 19, 2014 12:04 PM

Lorraine (Développement Durable)

Gestion des déchets

gestion-dechets-livre

Cet aide-mémoire propose un état des lieux technique et réglementaire sur le traitement des déchets. Il aborde successivement : les différents types de déchets : caractéristiques, quantités produites, principaux textes réglementaires ; les modes de collecte et de gestion : contraintes, avantages et inconvénients ; les filières de traitement et leurs perspectives ; les acteurs du secteur, et les principales données économiques et financières. [Source : 4e de couverture]

 

 

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Rez-de-chaussée, cote 338.9 FRE

by prati5 at December 19, 2014 07:05 AM

December 18, 2014

Reims

Vacances et rentrée : tous les horaires !

Décorations de noël

  Vacances de Noel droit devant ! Toutes vos BU fermeront vendredi 19 (à leurs horaires habituels), à l’exception des BU Robert de Sorbon qui fermera samedi 20 à 17h ET Sciences et Staps qui fermera, elle, le samedi 20 à 13h.   Pour rouvrir : La BU Robert de Sorbon Ouverture le lundi 5 janvier à [...]

by kremer01 at December 18, 2014 11:35 AM

Saint-Étienne

Juan Goytisolo : Prix Cervantes 2014

Auteur, mais aussi homme libre, critique engagé, chantre de la civilisation arabo-maghrébine…

Juan Goytisolo in Instituto Cervantes BerlinNé à Barcelone en 1931, Juan Goytisolo a reçu de nombreux prix littéraires (Europalia, Octavio Paz, Juan Rulfo), et en 2014 lui est attribué le prix Cervantès qui est le plus grand prix de la littérature hispanique. Ce prix récompense l’œuvre d’une vie.

Juan Goytisolo est issu d’une famille bourgeoise, il a deux frères connus ; José Agustin , poète célèbre, et Luis, écrivain reconnu. Emmanuelle Souvignet, agrégée d’espagnol et maitre de conférences à l’UJM, lui a consacré une étude, « Luis Goytisolo, une écriture entre ville et campagne », éditée aux PUSE en 2011.

Auteur fécond, Juan Goytisolo a écrit plus de vingt romans dont les plus emblématiques sont « Jean sans terre » et «Pièce d’identité » ; une dizaine d’essais dont les derniers en date sont « Cogitus interruptus » (1999) et « El lucernario… » (2004). Il a écrit aussi une vingtaine de textes divers dont le dernier est « Espana y sus ejidos » (2003) mais également de nombreux articles dans « El Pais »

Écrivain à la marge, hétérodoxe, contestataire, cet écrivain critique la société espagnole dans laquelle il a grandi. Il met en avant l’absurdité du conflit entre nationalistes et républicains, il critique la société sous Franco, la bourgeoisie espagnole, les partis politiques de droite et de gauche…

 Juan Goytisolo, c’est l’homme contre et il devient dans les années soixante « persona non grata » en Espagne après l’arrestation de son frère Luis. Il s’intéresse à l’héritage musulman : il fait publier « Chroniques sarrasines » (1981). La plateforme Persée vous en propose une analyse pertinente.  Il participe à une série de reportages sur le monde islamique « Al Quibla » et connait un véritable succès éditorial avec son autobiographie « Chasse gardée ».

De nombreuses études lui sont consacrées, « Juan Goytisolo ou les paysages d’un flâneur » coordonné par Abdelatif Ben Salem, « Juan Goytisolo, le soi, le monde et la création littéraire » , écrit par Yannick Llored et celle d’Emmanuel Le Vagueresse, « Juan Goytisolo, écriture et marginalité ». Si vous lisez les toutes premières pages de cette dernière étude, vous comprendrez la nature de ses engagements littéraires et politiques qui convergent parfois dans ses textes.

Finalement, Juan Goytisolo est un écrivain à la marge : « …c’est un écrivain coupé du monde, narcissique, hermétique voir illisible » comme l’affirme Emmanuel Le Vagueresse dans « Juan Goytisolo, écriture et marginalité ».

 

by koem9327 at December 18, 2014 11:02 AM

Savoie

Fermeture des BU à Noël

A l’occasion des vacances de Noël, vos BU ferment leurs portes du mardi 23 déc. 17h au lundi 5 jan. 8h.

La documentation numérique reste accessible à distance via le VPN et/ou Shibboleth.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

by Gaël Revelin at December 18, 2014 10:30 AM

Lorraine (KinErgo)

Dictionnaire de médecine ostéopathique

Dictionnaire de médecine ostéopathiquePrésentation de l’éditeur

Premier dictionnaire en langue française dédié à cette discipline, le Dictionnaire de médecine ostéopathique regroupe près de 3 500 entrées. Il est conçu pour :

  • découvrir le langage ostéopathique ;
  • disposer d’un outil de référence terminologique pour les travaux de recherches et mémoires ;
  • améliorer la communication avec les autres professionnels de santé (médicaux et paramédicaux) ;
  • parfaire le relationnel du praticien avec le patient.

Il est destiné aux étudiants en ostéopathie, aux ostéopathes débutants et confirmés ainsi qu’aux autres professionnels de santé qui souhaitent utiliser les termes exacts pour leur prescription en ostéopathie.

 

Voir le sommaire en PDF, grâce au site Unithèque

 

Dictionnaire de médecine ostéopathique / Stéphane Beaume, Elsevier Masson, (2014).

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque Santé – Pharmacie – Salles de lecture – Livre – WB 940 BEA

by caubert1 at December 18, 2014 09:00 AM

Paris 4

Les livres rares de la Bibliothèque Serpente

La bibliothèque Serpente, en lançant un chantier d’inventaire des livres anciens présents dans son fonds, a découvert dans ses magasins, une vingtaine d’unica. Il s’agit d’ouvrages rares, possédés par un seul établissement dans un réseau documentaire.

Une enquête passionnante où armée de gants blancs, l’équipe Serpente voyage dans le temps page après page, ouvrage après ouvrage. Et où au détour d’une suspension de feuille, la trace du temps qui passe apparaît … c’est un livre en ver ancien !

Trace de d'un ver de livre ayant creusé une galerie encroûtée de poudre excrétée. © Sylvanie de Lutèce

Trace d’un ver de livre ayant creusé une galerie, encroûtée de poudre excrétée. © Sylvanie de Lutèce

Tous ces livres anciens et unica vont être reclassés, restaurés et protégés. Seuls deux sont en attente de catalogage par une spécialiste du livre ancien.

Cette attente n’empêche pas l’équipe Serpente d’enquêter sur l’histoire de ses ouvrages ainsi que celle de leurs propriétaires. Car de temps à autre un de ces unica possède un nom, parfois joliment dessiné d’une écriture qui a traversé le temps, parfois c’est un nom typographié, qui lui aussi a traversé le temps.

E.Lagorce, nom du propriétaire typograpié sur la page titre. © Sylvanie de Lutèce

E.Lagorce, nom du propriétaire typograpié sur la page titre. © Sylvanie de Lutèce

Le nom E.Lagorce est typographié sur plusieurs ouvrages. Mais qui est donc E.Lagorce ? Etienne Lagorce est né le 16 décembre 1718 aux Voivres dans les Vosges. Cultivateur, il entre dans l’armée en qualité de Dragon (militaire se déplaçant à cheval mais combattant à pied) en 1748. Il y restera 40 ans. Le 7 janvier 1772 il épouse Françoise Imatte, qui lui donnera 3 filles : Barbe, Marie et Françoise. On retrouve sa trace à Epinal, le 7 mars 1790 où il participe à la Grande Fête Civique : la Fédération des Vosges. Il a 72 ans, il est le doyen et le commandant de la garde nationale de Trémonzey. Etienne Lagorce trouve dans la générosité du corps qu’il commande, une ressource à ses besoins. On lui donne un revenu de 2 000 livres. Il meurt en 1792.

Parmi les livres que possédait Etienne Lagorce, l’un date de 1752 et a pour titre Le siècle de Louis XIV publié par M. de Francheville.

© Sylvanie de Lutèce

© Sylvanie de Lutèce

Mais qui est M. de Francheville ? Il s’agit d’André Dufresne de Francheville, secrétaire de Voltaire, il suit des études de théologie et deviendra en 1755 le copiste de Fréderic II puis lecteur et bibliothécaire du prince Henri à Rheinsberg.

Il publie ce livre chez Georges Conrad Walther, libraire du Roi.

Quant à Voltaire, voici ce qu’il écrit à ce dernier le 30 mai 1751: « Je suis fort occupé de l’Histoire du siècle de Louis XIV, mais cet ouvrage ne sera pas sitôt près … J’ai encore besoin de temps pour rendre l’ouvrage moins indigne de l’impression, plus je l’aurai travaillé avec soin et plus il vous deviendra utile. Je n’exigerai rien de vous, que des exemplaires en grand papier.

Le 28 décembre 1751 : [en parlant du Siècle de Louis XIV] « Il a fallu l’imprimer chez l’imprimeur du Roi de Prusse. C’est M. de Francheville, conseiller aulique, qui s’est chargé de l’édition. On sait assez, en Europe, que j’en suis l’auteur, mais je ne veux pas m’exposer à ce qu’on peut essuyer, en France, de désagréable quand on dit la vérité. Ce n’est pas moi qui ai le privilège impérial, et celui de Prusse est sous le nom de M. de Francheville. Il y a 3 000 exemplaires de tirés, dont 24 ou à peu près, peuvent être ou gâtés ou incomplets. J’en envoie 500 à un de mes amis à Londres. Ce débit ne passera pas par les mains des libraires, c’est une affaire particulière. Reste donc 2 500 exemplaires dont je puis disposer. J’en prends 100 pour en faire des présents, et je me déferai des 2 400 exemplaires restants avec un seul libraire auquel je transporterai le privilège, le droit de copie et le droit de faire traduire. On peut vendre les 2 400 exemplaires au moins 2 florins chacun. Je ne veux pas assurément y gagner mais je ne veux pas y perdre. L’ouvrage m’a coûté, avec le secrétaire et M. de Francheville qu’il a fallu payer, environ 2 000 écus parce qu’il y a des feuilles que j’ai refaites 3 fois. »

© Sylvanie de Lutèce

© Sylvanie de Lutèce

Cette captivante enquête sur les livres anciens de la bibliothèque Serpente suit son cours et qui sait ce que le passé nous réserve ? Seul l’avenir pourra nous le dire !

 

by Sylvanie de Lutèce at December 18, 2014 07:56 AM

Lorraine (Nutrition)

Le grand livre de l’alimentation

Le grand livre de l'alimentation - Dr Laurence Plumey

Manger sain, varié et équilibré devrait être facile et spontané. Pourtant, un Français sur deux est en surpoids, un sur trois présente au moins une carence nutritionnelle et un Français sur quatre souffre d’un excès de mauvais cholestérol. Soumis à des informations contradictoires, nombreux sont ceux qui manquent de repères et ne savent plus quoi manger ! Cet ouvrage pratique et exhaustif répond à toutes les questions que vous vous posez : Quel est l’intérêt nutritionnel de chaque famille d’aliments? Doit-on en bannir certains de notre alimentation ? Comment distinguer le vrai du faux parmi la masse d’informations disponibles ? Comment bien se nourrir à chaque âge de la vie, en fonction de ses besoins nutritionnels ? Quelle alimentation privilégier en cas de problèmes de santé ? Grâce à ce livre de référence, vous adopterez les bonnes pratiques pour préserver votre capital santé et retrouver le plaisir de manger sain, sans culpabilité.
Vous y trouverez également: Des FAQ et des rubriques « Vrai/Faux » pour faire le point. Des fiches et des conseils pratiques à suivre au quotidien. Une boîte à outils riche en conseils nutritionnels. Un glossaire pour mieux comprendre les termes médicaux.

 

Le grand livre de l’alimentation, Laurence Plumey. Ed. Eyrolles, 2014

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque Santé Médecine – cote WB 400 PLU

by athea5 at December 18, 2014 06:46 AM

Poitiers (Sciences)

Joyeuses fêtes !

Balls with attitude - Jerry John - Flickr.com - CC.BY.ND 2.0

Balls with attitude – Jerry John – Flickr.com – CC.BY.ND 2.0

Les fêtes de fin d’année approchent et comme de coutume, et à l’instar des autres services de l’Université, vos BU seront fermées pendant quelques jours.

  • La BU Sciences campus sera fermée du mardi 23/12/2014, 19h30 au lundi 05/01/2015, 8h30
  • La BU Futuroscope sera fermée du mardi 23/12/2014. 18h au lundi 05/01/2015, 9h

Vous avez donc encore quelques jours pour faire le plein de livres et de DVD. Bien entendu, la documentation en ligne ainsi qu’ ODéBU, l’outil de découverte des BU restent disponibles pendant les périodes de fermeture des BU.

A noter également que la BU Droit-lettres rouvrira ses portes dès le vendredi 02/01/2015, 8h30 et sera ouverte samedi 03/01/2015 de 9h à 17h.

Toute l’équipe des BU Sciences de Poitiers vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et vous retrouvera avec plaisir début 2015.

Ce blog sera également en sommeil jusqu’à la réouverture des BU Sciences.

Pour tout savoir sur le fonctionnement des services des BU de Poitiers pendant les vacances de fin d’année, consultez notre site web.

 

 

Sur le même thème

by Frédéric Duton at December 18, 2014 06:30 AM

Poitiers (Droit-Lettres)

Yo-Yo Post Mortem provoque l’addiction, ne commencez pas à la lire !

Le titre de cette chronique pourrait prêter à confusion quant à l’intérêt que l’on doit porter à cet OMNI (Objet Morbide Non Identifié) qu’est Yo-Yo Post Mortem. Qu’on ne s’y trompe pas, il fait simplement écho à l’intitulé de ce premier … Lire la suite

by Mikaël Martin at December 18, 2014 06:30 AM

Angers

La cinémathèque fête Truffaut

La cinémathèque fête Truffaut

À l'occasion du trentième anniversaire de sa disparition, la Cinémathèque française consacre à l'auteur des Quatre cents coups et de Jules et Jim une grande exposition conçue à partir de ses archives déposées à la Cinémathèque par sa famille.

Pour en savoir plus sur ce grand réalisateur incontournable de la nouvelle vague du cinéma français, lisez la biographie que lui a consacré Jean Collet en 2004 : vous y découvrirez une analyse des 23 films qu'il a réalisés de 1958 à 1983. Dominique Auzel vous propose dans François Truffaut : la cinéphile passionné de revisiter son oeuvre avec des repères chronologiques et les fiches techniques des films.

N'hésitez pas bien entendu à voir ou revoir ses grands classiques : Les quatre-cent coups, film phare de la nouvelle vague ;  La nuit américaine, chronique de la passion amoureuse d'un homme pour sa belle-fille ; L'histoire d'Adèle H  récit de la destinée tragique de la fille de victor Hugo ou encore Tirez sur le pianiste adaptation réussie du roman policier de Goodis. Vivement Dimanche, dernier film réalisé par Truffaut en 1982 et enfin, Le dernier métro, césar du meilleur film en 1981 achèveront de vous convainvre du rôle majeur de Truffaut dans le cinéma français.

Vous avez jusqu'au 1er Février pour découvrir l'exposition alors profitez-en pour les fêtes de fin d'année.

Crédit photo : François Truffaut et Jean-Pierre Léaud , CC BY-NC-SA 2.0

by Arnaud Bousquet at December 18, 2014 06:00 AM

December 17, 2014

Limoges

Bonnes fêtes de fin d’année

Boule_de_NoelLa BU fermera ses portes
vendredi 19 décembre à 18h
jusqu’au lundi 5 décembre à 8h30.

Il y a cependant une bonne nouvelle : Vendredi, à partir de midi,
vous pourrez emprunter
4 livres avec une étiquette verte (prêt de 15j)
et 4 livres avec une étiquette rouge (prêt soirée, week-end et vacances).

L’équipe de la BU vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

by MB at December 17, 2014 11:43 AM

Lorraine (Développement Durable)

Cuisinez local

terra-eco-2014-63

 

De la fourche à la fourchette, le chemin est long. Nos aliments voyagent souvent plusieurs milliers de kilomètres avant d’atterrir dans nos assiettes. Au XXe siècle, la filière alimentaire s’est déshumanisée jusqu’à devenir opaque. Pourtant, selon le dernier recensement agricole, en 2010, la France comptait 514 800 exploitations dont les produits ne demandent qu’à être consommés. Et les circuits courts se développent. Un producteur sur cinq vend déjà en direct ou avec un intermédiaire au maximum. Certes, le transport ne représente que 17 % des émissions de gaz à effet de serre de la chaîne alimentaire contre 57 % pour la phase de production. Une tomate locale, produite sous serre et livrée dans une camionnette à moitié vide, ne réduira donc pas votre empreinte carbone. A vous de choisir les producteurs aux bonnes pratiques ! [Source : Terra eco]

 

 

Où trouver cet article ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. 2e étage, Terra eco n° 63, cote PA 244

by prati5 at December 17, 2014 07:19 AM

Reims

1, 2, 3… docu !

1, 2, 3… docu !

Parmi les dernières commandes DVD de l’année 2014, retrouvez 69 documentaires de la collection « Images de la culture », acquis par la BU Robert de Sorbon. Gérée par le Centre National de la Cinématographie, cette collection compte aujourd’hui plus de 2700 œuvres, toutes des productions [...]

by Gaëlenn Gouret at December 17, 2014 07:00 AM

December 16, 2014

BIU Santé

Restauration d’un volume d’Avicenne

La BIU Santé bénéfice régulièrement du soutien de donateurs qui l’aident à protéger et mettre en valeur son patrimoine.

Ainsi une opération récente a-t-elle pu être menée grâce à la générosité de l’entreprise Protego. Cette dernière a fait don de 2.215 euros qui ont permis de restaurer un incunable d’Avicenne datant de 1483.

Comme le prouvent les photos ci-dessous, le volume était en assez mauvais état.

C’est la restauratrice Jeanne Lauricella qui a été chargée de lui donner une nouvelle jeunesse. Elle résume en quelques mots son travail sur cet imposant in-4° :

Cette splendide reliure que j’ai eu le plaisir et le privilège de recevoir dans  mon atelier avait déjà fait l’objet d’une restauration au XIXe siècle.

Particulièrement le dos, qui avait été recouvert par une basane ornée d’un décor de fleurons dorés comme c’était la mode à l’époque.

Ce travail sommaire et anachronique avait le mérite de préserver la couture et le dos des cahiers demeurés en bon état.

Tout d’abord, il convenait de « défaire » ce dos, tout en conservant l’intégralité du cuir ancien restant.

J’ai dû recoudre des cahiers détachés, restaurer de nombreuses déchirures et lacunes de fonds de cahiers, ainsi que consolider les passures cassées ou fragilisées et remplacer une garde en vélin manquante.

Le cuir ancien était très dur et difficile à incruster, particulièrement les parties encollées lors de la précédente restauration.

Il me fallut procéder avec prudence et douceur pour éviter les déchirures et assouplir le cuir asséché par une colle récalcitrante.

Enfin j’ai habillé le dos d’un cuir de veau, orné de filets froids plus conformes au décor des plats d’origine.

L’ouvrage retrouvant son unité, plus fidèle à l’esprit de la reliure d’origine, est à nouveau consultable par de nouveaux lecteurs.

J’espère qu’ils prendront autant de plaisir à cette lecture que j’en ai eu à sa restauration.

Jeanne Lauricella au travail dans son atelier, sur un autre ouvrage

L’ouvrage ainsi rénové est désormais consultable au service d’histoire de la santé.

En savoir plus

- Les opérations de mécénat dont bénéficie la BIU Santé

- Vous pouvez vous-même faire un don à la bibliothèque via la Fondation Paris Descartes

Cet article Restauration d’un volume d’Avicenne est apparu en premier sur Bibliothèque interuniversitaire de Santé - Paris.

by biusante at December 16, 2014 10:53 AM

Reims

Le chocolat : ni tout blanc, ni tout noir !

Le chocolat : ni tout blanc, ni tout noir !

«Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond, noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste.» Elaine Sherman Le chocolat : on en parle, on en mange et on l’étudie. Les Français en consomment un peu plus de 6 kgs [...]

by CAROLINE OUDART at December 16, 2014 10:06 AM

Lille 3

Parution du livre « Le Vase qui parle »

Le récit d’une rencontre inouïe avec l’Antiquité.

Les Presses universitaires du Septentrion viennent de publier un ouvrage très illustré consacré au Vase qui parle, objet innovant de valorisation scientifique et de médiation culturelle qui reproduit un vase grec antique en très grand format.

27574100176590LLe Vase qui parle

L’ouvrage publié par les Presses universitaires du Septentrion revient sur Le Vase qui parle . Reproduction d’un vase grec antique du Palais des Beaux-Arts de Lille, Le Vase qui parle permet aux visiteurs une approche inédite, sensorielle, esthétique et relationnelle, leur permettant d’interagir et d’interroger les scènes et les personnages mythologiques représentés à taille humaine à l’aide de pointeurs restituant des informations dans un casque audio.

L’ouvrage revient sur la genèse du projet, analyse l’objet archéologique, précise les choix en matière d’écriture, explique les techniques déployées, et analyse enfin les premiers usages du Vase qui parle par les visiteurs.

L’ouvrage est abondamment illustré. Plus de 60 reproductions en couleur permettent en effet de suivre les étapes de création du Vase qui parle mais également de voir en détails le vase tripode du Palais des Beaux-Arts de Lille.

Ce livre de 64 pages s’adresse aux amateurs d’antiquités grecques et à tous ceux qui s’intéressent à la médiation culturelle et scientifique.

Table des matières

  • Le Vase qui parle« Préface »
    par Fabienne Blaise
  • « Faire parler un vase grec »
    par Isabelle Westeel
  • « L’objet archéologique »
    par Christophe Hugot et Giorgos M. Sanidas
  • « Écriture(s) »
    par Séverine Clément-Tarantino et Anne de Cremoux
  • « Paroles du Vase »
  • « Une expérience (non) numérique »
    par Arnaud Waels
  • « Usages et analyse »
    par Juliette Dalbavie et Michèle Gellereau

Conçu par l’Université Lille 3 et Devocité, porté par le Service commun de la documentation de l’université Lille 3 avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre de l’appel à projets 2012 « Services numériques culturels innovants », le « Vase qui parle » a également été lauréat désigné par Pictanovo de l’édition 2012 d’« Expériences Interactives ». Le projet a bénéficié du partenariat des laboratoires Halma-Ipel (UMR 8164) et Geriico, le Learning Center ainsi que le Département des langues et cultures antiques de l’UFR « Humanités ». Partenaires extérieurs : le Palais des Beaux-Arts de Lille, où est localisé l’objet original, le Conseil régional Nord-Pas de Calais et Pictanovo.

Références du livre

Le Vase qui parle : un dispositif numérique de médiation pour le patrimoine culturel
édité par Christophe Hugot et Isabelle Westeel
Presses universitaires du Septentrion, 2014
64 p., ISBN 978-2-7574-0599-4
8 €

by Christophe Hugot at December 16, 2014 08:05 AM

December 15, 2014

Lorraine (Orthophonie)

L’autisme de l’enfant. Un développement sociocognitif différent/ MH Plumet. 2014

Marie-Hélène Plumet - L'autisme de l'enfant - Un développement sociocognitif différent.

 

« Dans l’autisme, le développement de l’enfant suit des chemins différents transformant de façon précoce et profonde la cognition et la communication. L’ouvrage fournit une synthèse originale des travaux les plus récents sur ces deux dimensions, présentée sous l’angle développemental. Il analyse aussi bien les singularités que ce qui fonctionne et se développe dans les aptitudes sociocognitives de ces enfants. Quelles significations peuvent-ils construire du monde social et non social qui les entoure ?… »

 

 

 

 

Où trouver cet ouvrage

 

Bibliothèque Santé-Brabois (Médecine)  Rdc — Salle 2— WM 203.5 PLU

 

 Références bibliographiques de l’ouvrage

 

— L’autisme de l’enfant. Un développement sociocognitif différent / M.-H. Plumet. A Colin. 2014

 

MH Plumet + autisme dans GOOGLE SCHOLAR

by pierre36 at December 15, 2014 03:06 PM

Nice (Tandem)

Prolonger vos prêts pour les vacances

photo credit: Davi Ozolin via photopin cc

photo credit: Davi Ozolin via photopin cc

Vous avez emprunté des livres à la BU pour réviser vos partiels. La date de retour approche et vous en avez encore besoin pour les vacances. Savez-vous que vous pouvez prolonger vos prêts et les rendre après les vacances ?
Pour prolonger vos livres, pas besoin de vous rendre à la BU. Vous pouvez le faire à distance depuis notre site web :

– Allez sur le site de la BU, cliquez sur l’onglet « Mon compte » et connectez-vous avec votre sésame

se connecter

– La liste des prêts s’affiche, cliquez sur « Prolonger » à côté de l’ouvrage concerné

prolonger

– La date est modifiée instantanément : vos prêts sont prolongés de 7 jours.

Attention !
Il est recommandé de prolonger vos prêts deux ou trois jours avant la date de retour prévue.
Ce renouvellement est limité à 1 fois par livre.
Vous ne devez pas être suspendu, ni avoir de documents en retard.
Un document réservé ne peut pas être prolongé

Retrouvez ce mode d’emploi et les conditions de prêts sur notre site web.

L’équipe de la BU vous souhaite de bonnes vacances et bon courage pour les révisions !

by Delphine Berraute at December 15, 2014 09:10 AM

Savoie

La physique d’Interstellar à la BU du Bourget !

Matthew McConaughey ? Non…Richard Taillet, chercheur au LAPTH (physique théorique) et enseignant à l’USMB vous dit tout en un quart d’heure

!

interstellar_poster
Interstellar
Interstellar, le nouveau film de science-fiction de Christopher Nolan, contient de nombreux éléments faisant appel à de la physique que le néophyte peut trouver ardue. À l’occasion du quart d’heure insolite proposé ce lundi, Richard Taillet propose d’en décrypter quelques-uns.
Quand ?
Le lundi 15 décembre 2014 de 12h30 à 12h45.
Où ?
A la Bibliothèque Universitaire du Bourget-du-Lac.

by Isabelle Le Bescond at December 15, 2014 08:25 AM

Lorraine (Développement Durable)

Écologie des zones humides

ecologie-zone-humide
Écologie des zones humides offre un vaste tour d’horizon des démarches scientifiques et des procédures utiles à la conduite de suivis et d’études. L’orientation opérationnelle retenue ici s’appuie sur des concepts et des notions de biologie des populations et d’écologie des communautés, exposés de manière à aider les praticiens dans l’exercice de leur mission, à travers trois grands axes :
• la délimitation et la caractérisation des zones humides, en prenant en compte l’arrêté du 24 juin 2008 et ses versions suivantes et en présentant les outils de télédétection qui offrent des possibilités d’améliorer les approches spatiales descriptives et fonctionnelles ;
• la dynamique de la biodiversité en relation avec la gestion de l’eau, un objectif étant de proposer des méthodes et des outils utiles à la gestion durable des zones humides en considérant divers résultats d’expériences de recherche appliquée ;
• la présentation de procédures d’évaluation des fonctions écologiques des zones humides. En s’appuyant sur l’expérience de quatre projets de recherche intégrés de l’Union européenne, les fondements et les principes de l’évaluation décrits permettent d’apporter une aide à la décision afin de mieux gérer les espèces et les écosystèmes, de restaurer ou réhabiliter leurs états et leurs fonctions.
Écologie des zones humides développe particulièrement la dimension biodiversité et de groupes bio-indicateurs et s’attache à établir des liens entre les questions de gestion concrète qui se posent dans les zones humides et les mécanismes biologiques et écologiques impliqués.
Les démarches expérimentales proposées s’inscrivent dans une orientation scientifique en plein développement, l’ingénierie écologique, qui requiert une collaboration étroite entre, chercheurs et gestionnaires.
Cet ouvrage s’adresse à la fois aux scientifiques et aux gestionnaires. Il est destiné aux étudiants de licence et master en sciences de la vie et de l’environnement, en géographie et en aménagement du territoire, ainsi qu’aux étudiants des formations professionnelles en environnement (BTS, DUT, écoles d’ingénieurs, licences et masters). Il répond également aux préoccupations des gestionnaires et praticiens chargés d’étude du patrimoine naturel.[Source : éditeur]

Accès au sommaire

 

 

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. 2 étage, cote 577.68 ECO

by prati5 at December 15, 2014 07:20 AM

ULCO

GENERALIS – Base de données bibliographiques

  • DOMAINE : Généraliste
  • Editeur : IndexPresse
  • Contenu : Références d’articles, résumés, mots-clés
  • Archive : Antériorité maximum depuis 1998
  • Abonnement : Service BULCO, nombre de connexions simultanées limité
  • Services personnalisés : Non
  • Comment y accéder  ? : e-Bulco -> Bibliothèque électronique -> Presse généraliste

Généralis est une base de données bibliographiques (pas de texte intégral) qui indexe 200 revues en langue française (à l’exception des quotidiens) généralistes ou spécialisées, soit près de 300 000 articles référencés.

On y trouvera par exemple : Télérama, Que Choisir, PC Expert, L’Etudiant, Le Nouvel Economiste, Le Point, Le Nouvel Observateur

Rechercher

Deux formulaires de recherche sont à votre disposition :

* La recherche simple : recherche sur tous les mots de la notice (titre, auteur, résumé, mots-clés)

* La recherche avancée : recherche par titre d’article, titre de revue, auteurs, mots-clés sujet (avec un index Rameau), année

Exemple rechercher

Ainsi que des filtres de recherche :  possibilité de limiter la recherche aux revues disponibles à la BULCO, d’exclure les articles-critiques (de films, de livres…)

La troncature * et les opérateurs booléens ET/OU/SAUF sont acceptés (une fois utilisés, vous ne saurez plus vous en passer !).

Trouver

Les résultats détaillés avec résumé de l’article et sujets associés.

Des références d’articles avec résumés détaillés sont proposées, avec l’indication de la présence de la revue dans la bibliothèque. Si le numéro n’est pas à la BULCO, pas de panique ! : le service du PEB prend le relais pour obtenir l’article, renseignez-vous !

Sauvegarder

La sauvegarde des résultats.

 

* Cochez vos articles préférés et sauvegardez dans votre panier de session. ATTENTION ! Le panier de session disparaît quand vous vous déconnectez !

* Imprimez les références sélectionnées

* Enregistrez les sous format asp sur le disque dur de votre ordinateur ou sur une clé USB

Les plus

 

 

Un lien présent depuis la notice Généralis permet de basculer vers le texte intégral dans CAIRN. Lien vers Cairn

 

 

Comment ça fonctionne ? Regardez ce TUTORIEL ?     Accédez à GENERALIS


Rating: 5.0/5 (4 votes cast)


by Karine Roussel at December 15, 2014 07:00 AM

Reims

Le Français Langue étrangère à la BU

Le Français Langue étrangère à la BU

Le Centre International d’Etudes Françaises (CIEF) est intégré à la Maison des Langues, sur le campus du Moulin de la Housse. Sa mission principale est la préparation linguistique, culturelle et méthodologique des étudiants non-francophones pour leur intégration dans les cursus pédagogiques de [...]

by JC Brochard at December 15, 2014 07:00 AM

Poitiers (Droit-Lettres)

Images européennes de l’Amérique (16e-18e siècle)

Découvert par les Européens à la fin du XVe siècle, le continent américain est peu à peu exploré. Les côtes et l’intérieur des terres de l’Amérique du Nord, des Caraïbes et d’Amérique du Sud, de mieux en mieux connus, sont … Lire la suite

by Anne-Sophie Traineau-Durozoy at December 15, 2014 06:30 AM

Poitiers (Sciences)

Revue de Presse #27

IMGP23421-300x225Votre service de documentation a parcouru la presse et le web afin de vous proposer des pistes de lectures, réflexions, et aiguiser votre curiosité. En espérant que ces choix sauront vous séduire :

- Inside the first audio library of alcohol-addled speech (which just might help stop drunk driving). à lire sur Fast Company

- Pourquoi l’ADN tourne-t-il toujours à droite ? à lire sur Pour la Science

- « Interstellar » : parfois, c’est le cinéma qui aide la science. à lire sur Infusion de Science

- Should you really be drinking all that water ? à lire sur Real Clear Science

- Tara de retour de Méditerranée : trop de pollution au plastique ! à lire sur Futura Science. à noter l’ouvrage : Tara Océans : chroniques d’une expédition scientifique, consultable à la cote 574.5 KAR dans votre BU

- La conférence de presse sur Philae à (re)visionner pour bien sûr revenir sur cet événement scientifique de grande ampleur.  A compléter par cet article récapitulatif sur le site de l’ESA. Sans oublier de noter que les batteries étaient Poitevines !

- Et nous finirons sur ces drôle d’animaux…

Bonne lecture, bonne navigation !

Sur le même thème

by Louise Lemblé at December 15, 2014 06:30 AM

Angers

Les bibliothèques pendant les fêtes de fin d'année

Les bibliothèques pendant les fêtes de fin d'année

La bibliothèque Saint-Serge reste ouverte aux horaires habituels du lundi au samedi de 8 h 30 à 22 h 30. Elle est fermée le 25 décembre et le 1er janvier et clôt ses portes dès 16 h les 24 et 31 décembre.

La bibliothèque Belle Beille est fermée du dimanche 21 décembre au dimanche 04 janvier.

Les services du prêt entre bibliothèques, des transferts et d'information en ligne Ubib sont interrompus.

Les restaurants universitaires sont fermés du samedi 20 décembre au dimanche 04 janvier.

Joyeuses fêtes de fin d'année à tous !

by sylvie.gelineau at December 15, 2014 06:00 AM

Rennes 2

Fermeture des bibliothèques

Buche de Noël Pekarna Pâtisserie Café par Appaloosa, licence CC: BY-ND. Source [Flickr]
pendant les vacances de Noël

Attention, cette année l'université sera fermée pendant toutes les vacances de Noël.

En conséquence les bibliothèques seront fermées à partir du vendredi 19 décembre au soir et samedi 20 décembre au soir pour la Bibliothèque universitaire.

Les demandes de prêt entre bibliothèques ne seront plus acceptées à partir de lundi 15 décembre.

Les bibliothèques rouvriront leurs portes le lundi 5 janvier 2015 au matin et le PEB reprendra son fonctionnement habituel ce jour-là.

Bonnes fêtes de fin d'année à tous !

 

by chereul_m at December 15, 2014 06:00 AM

December 13, 2014

Lille 3

Amphipolis – tumulus Kastas 2012-2014

Chronique abrégée — et inachevée — d’une fouille médiatisée.

Cette chronique n’est qu’une simple tentative de reprendre le fil des étapes les plus spectaculaires de la découverte d’un monument funéraire exceptionnel, jusqu’à la fin de la campagne 2014, achevée fin novembre.


Il ne s’agit en aucun cas d’entreprendre ici un bilan scientifique, qui n’a pas encore lieu d’être, mais d’un bref panorama chronologique permettant de pouvoir se situer dans le temps et l’espace. En effet, les travaux de terrain effectués jusqu’à ce jour ne sont que les prémices du travail d’étude à venir et qui seront également suivis par d’autres opérations de terrain, en particulier des prospections géophysiques déjà annoncées, ce qui d’ailleurs a été souligné par la responsable de la fouille Mme K. Peristéri lors de sa conférence à la SFAC le 6 décembre 2014 et à l’université Lille 3 le 15 décembre 2014 lors de la conférence organisée par le professeur Arthur Muller dans le cadre de ForumArchéo.

De 2012 jusqu’en août 2014

La nouvelle d’une reprise des travaux sur le tumulus de Kastas à Amphipolis a commencé à être diffusée dès l’été 2012, non seulement au sein des cercles archéologiques mais également au niveau des collectivités locales et de la municipalité d’Amphipolis. Il faudrait préalablement rappeler que ce tumulus, haut de 33 m, est connu dans la bibliographie notamment en raison de la présence d’une nécropole de période archaïque mais aussi d’une série de contextes funéraires très divers, dont les plus anciens datent de l’Âge du fer, situés dans son voisinage proche. Toutefois cette nouvelle trouvaille, autrement dit le grand monument funéraire, récemment mis au jour, et le péribole monumental en appareil isodome, de 497 m de diamètre, associent désormais l’histoire du tumulus à celle de l’Amphipolis gréco-romaine, fondée en 437 av. J.-C. par les Athéniens, sur le débouché du fleuve Strymon, en milieu thrace, et connaissant un grand essor pendant les périodes classique, hellénistique et impériale.

Les premiers travaux

Les premiers travaux effectués lors en 2012 et 2013 ont porté sur le dégagement du péribole et l’étude de la statue colossale du célèbre lion d’Amphipolis, sise actuellement sur la rive occidentale du Strymon à 4,5 km au sud du tumulus et à plus de 2 km environ au sud de l’acropole d’Amphipolis. Alors que les fouilles se lançaient à coup d’engins mécaniques pour mettre au jour le péribole, une première étude architecturale proposée par l’architecte de la fouille M. Michalis Lefantzis établit une restitution, jamais envisagée auparavant, d’un tumulus couronné par le lion (haut de 15,84 m) dont la base d’origine aurait été aménagée de manière différente par rapport à celle reconstituée par l’archéologue américain O. Broneer en 1937. D’après les observations de l’équipe en charge, le péribole aurait été partiellement démonté — ce qui est bien visible en certains endroits — à l’époque impériale, vers le IIIe siècle, et son matériel utilisé pour la construction d’un pont sur le Strymon ; le lion, lui-aussi, aurait été démonté et déplacé à proximité de ce pont.

Les résultats des deux premières années de travaux et d’étude ont été présentés par la responsable de la fouille au colloque annuel des archéologues de la Grèce du Nord (Archaialogiko Ergo stèn Makedonia kai Thraki) qui se tient tous les ans dans le plus bel amphithéâtre de la Faculté des Lettres de l’université Aristote de Thessalonique. Ces communications ont attiré un public exceptionnellement nombreux qui dépassait largement l’auditoire habituel de cette manifestation — déjà très systématiquement suivi par les universitaires, les autres archéologues, ainsi que par de nombreux étudiants.

Les étudiants d’archéologie de l’université de Lille ont réalisé, en avril 2014, un voyage d’études en Macédoine, sous la responsabilité de A. Muller et de G. Sanidas, et ont pu visiter le tumulus et le chantier, guidés par Mme K. Peristeri.

Du début août à la fin de novembre 2014 : la mise au jour du tombeau monumental

Les premières informations concernant la découverte de la tombe monumentale commencent à inonder la presse locale et électronique dès le début de la deuxième semaine du mois d’août. C’est le moment où, après le dégagement de plus de 80 mètres de péribole, en excellent état de conservation, l’équipe en charge atteint l’interruption du mur circulaire : les fouilleurs trouvent la rampe d’escalier pour la descente et, juste derrière, le premier mur de protection en poros, en partie déjà démonté (par des pilleurs ?) ainsi que, derrière lui, le fronton en lunette, qui jouait également le rôle d’arc de décharge, au sein duquel prenaient place les deux sphinges, gardiennes de l’entrée du monument.

10 août 2014. Le déclenchement du dégagement de l’entrée a été suivi par une circulation particulièrement large de l’information. Il n’y a alors encore aucune image des trouvailles, seul le péribole figurant dans les reportages. Le dimanche 10 août la Secrétaire d’État à la Culture et aux Sports, Mme Lina Mendoni, se rend à Amphipolis afin d’observer les trouvailles sur place. Alors que la presse du lundi annonce des « trouvailles exceptionnelles », le Premier Ministre grec M. Antonis Samaras visite le chantier accompagné de son épouse et de son Ministre de la Culture M. Kostas Tasoulas. Les photos du Premier ministre et de son épouse devant le péribole et les sphinges font le tour du monde.

Le 18 août, le ministère annonce que la fouille du tumulus Kastas fera l’objet de communiqués de presse officiels (cette pratique est parfois employée par le Département d’archéologie du Ministère pour certains chantiers).

Les sphinges

Le 20 août, le premier communiqué sur le site du Ministère annonce la mise au jour des sphinges en fournissant des images et leur hauteur restituée : 2 m environ. Le lendemain est annoncé le début du dégagement de l’entrée, décrite par ceux des 24 et 25 août.

Les deux sphingesLes deux sphinges

Ces premières photographies, qui commencent à circuler immédiatement sur le réseau, ne laissent pas de doute à propos de la couverture voûtée en poros de l’édifice, fort semblable à ceux des tombes dites macédoniennes, mais aussi, du premier coup d’œil, de l’aménagement inhabituel de la façade avec un fronton en arc ouvert, sans tympan. L’enlèvement du remblai qui couvrait l’escalier et du mur de protection, fermant inélégamment la façade, ont confirmé cette situation surprenante : l’ouverture d’entrée (haute de 4,5 m et large de 2 m), à laquelle l’escalier aboutissait, ne disposait pas de porte. C’est visiblement cette organisation qui a dû obliger, dès l’Antiquité, la construction du mur en poros afin d’en condamner l’accès : mesure préventive, afin d’éviter le pillage, ou dissuasive, suite à un premier pillage ? En revanche, l’apparat monumental commence à se dévoiler : les parastades sont couronnées par des chapiteaux ornés de volutes fins, d’astragales et d’un kymation ionique, le tout peint en rouge et en bleu. L’entrée est surmontée d’une architrave ionique à deux fasces — caractéristique macédonienne —, un simple bandeau lisse en guise de frise qui, à son tour, porte les deux sphinges. Le mur de façade et les murs latéraux présentent aussi un appareil monumental. L’utilisation d’un marbre blanc de qualité pour les façades, sans doute provenant de l’île Thasos voisine, renforcent l’aspect grandiose de l’ensemble. Enfin le dégagement de l’entrée permet de constater la présence d’au moins deux pièces en profondeur mais aussi la présence du remblaiement dans l’ensemble visible du monument.

La responsable de la fouille n’hésite pas à exprimer devant les journalistes son hypothèse concernant la date du monument, qu’elle situe dans le quatrième quart du IVe siècle av. J.-C., en l’attribuant à l’architecte Dinocrate, auteur du plan d’Alexandrie d’Égypte à la demande du fondateur de la cité, Alexandre de Macédoine. Selon cette hypothèse, le tombeau aurait été destiné à l’un des proches du roi ou de son entourage. Ces évolutions ont conduit les autorités ministérielles à prendre des mesures de sécurité préventives draconiennes, en installant une garde policière sur le site, en diminuant les visites de réception sur place et en évacuant le musée d’Amphipolis de ses missions et des chercheurs.

Des réactions internationales

Parallèlement à l’action officielle du service archéologique et du gouvernement, l’annonce de ces premiers éléments concernant le monument a déclenché une foule de commentaires parallèles. Dès le départ, l’opération de fouilles avait été soumise à une médiatisation en Grèce, mais celle-ci prend alors un caractère international. Ces réactions, nous pourrions les distinguer, assez grossièrement, en deux types. D’un côté, il s’agissait d’une prise de parole de la part d’archéologues et d’historiens de l’art — spécialistes de la région ou de la période, mais pas forcément — qui souhaitaient, indirectement mais explicitement, entrer en dialogue avec les résultats primitifs, tels que communiqués par le Ministère et la responsable de la fouille, en faisant souvent part d’une approche différente de la trouvaille, toujours en cours d’exhumation. De l’autre, une philologie parallèle se développe sur des sites internet de nature diverse et de qualité variée mais aussi sur les média internationaux : dans ce cas il s’agit de la formulation d’hypothèses — et le plus souvent de pures spéculations — quant au défunt.

Qui est enterré ? les multiples hypothèses

Tous les grands personnages macédoniens morts entre 325 et 300 avant J.-C. sont mentionnés comme étant le propriétaire de la tombe, d’Alexandre lui-même, et bien évidemment des membres de sa famille, jusqu’à ses généraux, voire le roi Cassandros. Alors que les autorités responsables restent prudentes sur ce point, une série de personnalités des lettres et de la culture, aussi bien en Grèce que dans le reste de l’Occident, expriment leur avis ou leur vœu à propos de l’occupant du tombeau. Il est intéressant de noter qu’à cette course un peu précoce à l’identification du défunt outre différents particuliers, participent également des universitaires, notamment anglo-saxons, qui formulent publiquement des hypothèses parfois très précises.

Les caryatides

CaryatideCaryatide

Les travaux ont continué à partir du 25 août avec le dégagement de la deuxième pièce (derrière la façade des sphinges), la fouille étant désormais associée à des travaux de consolidation et de protection. Les communiqués du 31 août et 2 septembre exposent surtout ces mesures, ainsi que la mise au jour d’un pavement de fragments de plaques de marbre prises dans un mortier rougeâtre. La suite des travaux requiert à nouveau la présence sur place de la Secrétaire d’État et d’une équipe du Ministère en vue d’une programmation optimale des travaux. Les 7 et 9 septembre, les annonces concernent la mise au jour de la partie supérieure d’une deuxième façade, de 4,5 m de hauteur, que le déblaiement des jours suivants vont révéler dans toute sa splendeur.

Du haut vers le bas : un faux toit en auvent, de type corinthien, 2 m environ sous la voûte, surmonte un entablement combinant un bandeau décoré de rosaces sculptées, en haut, et, une frise dorique peinte, en bas, entre deux niveaux de moulures ; l’élévation proprement dite est constituée d’un distyle in antis dont les supports libres sont deux caryatides, de 2,27 m de haut, adossées à des piliers encadrées par deux antes à volutes semblables à celles de l’entrée des sphinges. Les supports posent sur des socles de 1,4 m de côté et définissant un passage de 1,68 m de largeur.

L’image des caryatides étant devenue immédiatement internationale (21 août), le Ministre de la Culture intervient afin de calmer les rumeurs fantaisistes qui circulent dans la Presse et les sites populaires et de qualité parfois douteuse (10 septembre).

Une troisième chambre ?

Malgré l’émerveillement justifié, suite aux nouvelles trouvailles, les questions de la dimension du monument et surtout celle de la sépulture, restaient toujours ouvertes. Pendant le dégagement de la façade des caryatides, les fouilleurs ont pu entrevoir le fond d’une troisième façade, du moins à partir de la hauteur que le remblai en place permettait : l’hypothèse d’une troisième chambre souterraine, ou tout au moins plus basse que les deux autres chambres, est alors formulée.

Le 14 septembre, les fouilleurs constatent que le tympan de la troisième façade, alors en cours de dégagement, a été percé, sans doute par des pilleurs ; le monument aurait-il été pillé plusieurs fois ? L’observation de la couverture à partir du niveau du remblai rend compte de l’urgence d’une consolidation à cet endroit aussi.

Le communiqué du 21 septembre annonce le dégagement complet des caryatides, après l’enlèvement du mur de protection en poros et le progrès des travaux quant à la mise au jour de leurs socles mais aussi la préparation des actions pour le dégagement de la troisième chambre. Une nouvelle vague de réactions concerne désormais le style et la date des caryatides, réalisées dans un style archaïsant qui peut couvrir une large fourchette chronologique allant grosso modo du classicisme tardif à l’époque antonine. Les spécialistes de la sculpture entrent en jeu et certaines tentatives de datation très basse, notamment par Mme O. Palaggia, entraînent la réaction sévère de la responsable de la fouille.

La porte en marbre de Thasos et la troisième chambre

Le 26 septembre, le service de presse mis en place par le Ministère accorde une conférence au musée d’Amphipolis afin de diffuser les dernières découvertes et apporter des explications quant au choix mis en œuvre. Jusqu’à la fin du mois (30 septembre) les communiqués porteront sur ce volet. Ce n’est que le 2 octobre que le déblaiement de la troisième pièce fait apparaître les fragments d’une porte en marbre des carrières d’Alyki à Thasos, dit-on, — très semblable à celles des tombes macédoniennes — qui a été violemment détruite. Parallèlement, d’après une analyse architecturale, le niveau de la troisième chambre est supposé plus bas que celui des deux premiers espaces.

La mosaïque de galets

La mosaïque de galetsLa mosaïque de galets (enlèvement de Perséphone par Hadès, avec présence d’Hermès)

Pendant que les hypothèses sur la troisième chambre et son issue excitent l’imagination du public, et après un silence de dix jours, le communiqué du 12 octobre annonce le dégagement d’une exceptionnelle mosaïque de galets couvrant l’ensemble de la deuxième salle (3 x 4 m), derrière les caryatides, dont l’exécution mais aussi la représentation — enlèvement de Perséphone par Hadès, avec présence d’Hermès —, la rapproche à celles de Pella, siège des rois de Macédoine. Cette nouvelle découverte renforce la conviction des fouilleurs à propos de l’importance du tombeau — qui n’a toujours pas livré sa sépulture — et de sa datation dans le dernier quart du IVe siècle av. J.-C. La mosaïque se montre en excellent état de conservation, exception faite d’un arrachage de forme circulaire.

La presse devient insatiable

Une nouvelle conférence de presse est accordée le 16 octobre. Tout le monde attend fébrilement l’issue des travaux dans la troisième chambre (quatrième espace depuis la rampe). Un premier sondage (21 octobre) devant l’ouverture rend quelques fragments de la porte en marbre et un peu plus loin le buste de la sphinge droite avec des fragments de ses ailes. Il devient clair que le monument a subi des interventions visiblement violentes. Le 28 octobre, fête nationale en Grèce, une vidéo de la fouille est diffusée par le Ministère et une nouvelle conférence de presse est tenue à cette occasion. En avançant vers le niveau du sol de la troisième chambre (31 octobre) deux faits majeurs sont établis : d’une part, cette troisième chambre est la dernière, le mur de fond ne possédant aucune ouverture ; d’autre part, le sol comporte un creusement rectangulaire vers son centre. En avançant vers le dégagement de cette « crypte », la responsable de la fouille répond encore une fois aux critiques qui voient le jour à travers la Presse (4 novembre).

La découverte d’ossements

Tombe à cisteTombe à ciste

C’est par le communiqué du 12 novembre que le public est informé que le fond de la dernière pièce accueille la sépulture dans une tombe à ciste constitué de plaque de poros (dimensions extérieures : 3,23 x 1,56 x 1 m ; dimensions intérieures 2,35 x 0,54 m). Du cercueil en bois, les fouilleurs n’ont retrouvé que des clous en fer et en bronze ainsi que des éléments d’appliques en verre et en os. Le fond du ciste se situe à 8,9 depuis le sommet de la voûte. La sépulture, une inhumation, semble avoir subi une perturbation violente vu l’état des ossements trouvés en partie dans le ciste et en partie dispersés autour du ciste.

La campagne 2014 est close le 22 novembre avec la visite du Ministre et de la Secrétaire d’état sur le site en présence de la Presse. La suite aura lieu avec l’enregistrement et l’étude des données au musée et les prospections géophysiques déjà annoncées, qui seront réalisées par le Laboratoire de l’Université de Thessalonique.

Des peintures murales

Ce n’est qu’après la clôture de la campagne de fouille 2014 et pendant les travaux de consolidation et de restauration qui continuent toujours, que le dernier communiqué (3 décembre) annonce l’identification de peintures murales qui ornent l’entablement en marbre de la troisième façade du monument, celle des caryatides, sous les rosaces. Une de ces images représentent une scène de cérémonie avec un taureau, ailleurs apparaissent des figures ailées. Aucun commentaire officiel n’a été proposé quant à ces peintures.

Mais jusqu’à ce que d’autres nouvelles interviennent du front, le public lillois a eu l’occasion de suivre, le lundi 15 décembre 2014 à Lille 3, une première présentation, par la directrice de l’opération elle-même.

Bibliographie sommaire

O. Broneer, The Lion Monument at Amphipolis (1941).
S. Descamps-Lequime (dir.), K. Charatzopoulou (ass.), Au royaume d’Alexandre le Grand : la Macédoine antique ; catalogue de l’exposition au Louvre (2011).
M. Hatzopoulos, La Macédoine : géographie historique, langue, cultes et croyances, institutions (2006).
D. Lazaridis, Amphipolis (1986).
F. Salviat, « La topographie d’Amphipolis au ve s. av. J.-C. : en relisant Thucydide », dans P. Darcque, R. Étienne, A.-M. Guimier-Sorbets (éd.) Proasteion, recherches sur le périurbain grec (2014), p. 63-78.
N. Zikos, Amphipolis paléochrétienne et byzantine (1989).

Crédits photographies

Les photographies proviennent des communiqués de presse du Ministère de la culture.

by Giorgos M. Sanidas at December 13, 2014 01:36 PM

Angers

Enquête de la BU : résultats et gagnants

Vous avez été très nombreux à participer à l'enquête de la BU d'Angers : 6500 questionnaires complétés, 6000 questionnaires valides, plus de 1700 commentaires rédigés.
Cela place la BU d'Angers au premier rang mondial pour le nombre de réponses étudiantes à une enquête Libqual et dans les toutes premières places pour le ratio répondants/inscrits à l'université (autour de 30%) : cette belle réussite, c'est la vôtre, soyez toutes et tous remercié(e)s pour votre participation.
Vous avez clairement exprimé votre satisfaction globale quant à la qualité de service qui vous est proposée (avec une note légèrement supérieure à 7/10) et marqué vos priorités et vos attentes pour l'avenir :
- dans les deux bibliothèques : améliorer le wifi
- à Saint-Serge : ajouter des places de travail, notamment des places de travail en groupe ; mieux gérer l'occupation des places assises et lutter contre la réservation de places ; renouveler le matériel informatique
- à Belle-Beille : mieux gérer le bruit dans la bibliothèque, veiller à faire respecter les zones ; proposer plus de places avec des prises électriques.

Pour répondre à vos attentes, les actions suivantes seront mises au premier semestre 2015 :
- dès janvier, déploiement de zones wifi haut-débit, qui amélioreront très nettement l'accès à internet. A la BU Belle-Beille, la zone com sera couverte ; à la BU Saint-Serge, le niveau 1 sera couvert.
- dès janvier, ouverture du carré Carmin+ au public à Saint-Serge : 33 places de travail en groupe supplémentaires, accessible librement de midi à 22h30 du lundi au samedi inclus.
- dans le courant du premier semestre, densification des places de travail à Saint-Serge (objectif +100 places d'ici juin 2015) : ouverture de 3 nouveaux carrés groupes, création de places de travail supplémentaires en salle au niveau 1 et au niveau 2
- dans le courant du premier semestre, ajout de prises électriques dans certains espaces de la bibliothèque Belle-Beille

En plus de ces actions, nous expérimenterons des solutions aux problèmes du bruit à Belle-Beille et des réservations de places à Saint-Serge.
 
Félicitations aux gagnants dont le nom apparaît ici :
- le voyage dans une capitale européenne : Gaëlle L. / LP Gestion de la santé des plantes / Sciences du vivant
- un casque Beats studio sans fil : Florentin B. / L1 LLCE Anglais
- un casque Beats sans fil : Benjamin N. / L3 Droit
- un casque Beats sans fil : Guillaume P. / L3 Ingénierie des services hôtellerie restauration ITBS

La promo qui s'est le plus mobilisée et a répondu le plus massivement à l'enquête (proportionnellement au nombre d'inscrits dans la filière) est la promo P2 médecine et sages-femmes.
Les étudiants de 2ème année de médecine (et sages femmes) auront donc la chance de pouvoir organiser une soirée privée dans la BU.

Les résultats complets de l'enquête seront accessibles et consultables par tous au printemps 2015. Nous vous tiendrons régulièrement informés des actions mises en oeuvre pour améliorer votre confort d'utilisation de nos services et répondre au mieux à vos attentes.

by f.desgranges at December 13, 2014 01:20 PM