Planet'BU

Agrégation de flux RSS issus de blogs mis en place par des bibliothèques universitaires. Nous suivre sur twitter : @Planet_BU

November 26, 2014

Reims

Du théâtre à la BU !

Du théâtre à la BU !

BEAUMARCHAIS… Vous connaissez certainement l’écrivain, célèbre auteur du Mariage de Figaro. Mais ça, c’est pour le côté littéraire… En effet, la Comédie de Reims a décidé de vous surprendre, et de vous proposer un regard plus intime sur l’homme, et sur sa relation avec sa dernière maîtresse, Amélie [...]

by Gaëlenn Gouret at November 26, 2014 11:00 AM

Lille 3

Les bibliothèques d’UER de l’université Lille 3 en 1974

À l’automne 1974, la plupart des services et des enseignements de l’université Lille 3 sont déménagés de Lille et installés dans les nouveaux bâtiments de Villeneuve d’Ascq. Lille 3 accueille alors un grand nombre de bibliothèques dans ses murs. Cette histoire des bibliothèques de composantes à l’université Lille 3 est le reflet d’une réalité de l’université française, parfois encore vivace, malgré les incitations à résorber la dispersion documentaire des campus.

Sommaire

40ansEn 1974, les universités Lille 2 et Lille 3 situées dans le centre de la ville de Lille déménagent et prennent leurs quartiers sur le campus « Pont-de-Bois » (encore appelé « Flers » dans le Guide des études 1974-1975) à Villeneuve d’Ascq. Le domaine universitaire littéraire et juridique regroupe alors, dans deux ailes distinctes, l’université de droit (Lille 2) et l’université de Sciences humaines, lettres et arts (Lille 3). La bibliothèque interuniversitaire, quant à elle, déménage dans un bâtiment séparé, au centre du campus.

Outre la Bibliothèque interuniversitaire, l’université Lille 3 transfère de Lille à Villeneuve d’Ascq ses bibliothèques d’unités d’enseignement et de recherche (UER)1. Le Guide des études 1974-1975 recense une dizaine de bibliothèques réparties aux divers étages de l’université.

Recensement et localisation des bibliothèques en 1974

Les premières pages du Guide des études 1974-1975 donnent la localisation des principaux services présents dans les bâtiments de Lille 3, en particulier les bibliothèques. Pour permettre aux usagers et visiteurs de Lille 3 de se repérer dans les divers ailes du bâtiment conçu par Pierre Vago, des couleurs sont attribuées aux couloirs, appelés « bâtiments ».

Dans le « bâtiment » vert, se trouvent :

  • Bibliothèque d’archéologie et d’histoire de l’art (RdeC) ;
  • Bibliothèque des Mathématiques, Sciences économiques et Sociales (RdeC) ;
  • Bibliothèque de langues anciennes (1er étage) ;
  • Bibliothèque d’histoire (1er étage) ;
  • Bibliothèque d’Italien, de Russe et langues slaves (1er étage).

Dans le « bâtiment » bleu, se trouvent :

  • Bibliothèque Angellier (anglais, RdeC) ;
  • Bibliothèque Albert-Marie Schmidt (Lettres modernes, RdeC) ;
  • Bibliothèque d’allemand (RdeC).

Dans le « bâtiment » jaune, se trouvent :

  • Bibliothèque d’espagnol (1er étage) ;
  • Bibliothèque Polonais (1er étage) ;
  • Bibliothèque d’hébreu (1er étage) ;
  • Bibliothèque de philosophie (2e étage).

Le Guide mentionne également, sans localisation, une Bibliothèque de psychologie.

Dans un entretien qu’il nous a accordé, Gérard Losfeld, qui fut professeur de grec, rapporte que la Bibliothèque de Langues anciennes est le premier service à avoir déménagé sur le nouveau campus de Lille 3. Une entreprise spécialisée dans les déménagements de bureau s’occupant et de la mise en carton et du transfert des ouvrages. L’UER de Langues anciennes se situe alors à l’entrée immédiate de la porte principale de l’université, au niveau du forum (1er étage sur les plans), dans le « bâtiment » vert.

Couverture du Guide des études de Lille 3 année 1974/75Couverture du Guide des études de Lille 3 année 1974/75

La liste déjà longue des bibliothèques qui apparait dans les premières pages du Guide des études 1974-1975 est cependant incomplète, ne recensant que les structures les plus importantes des UER implantées sur le nouveau campus. Certaines composantes détaillent plus précisément leur offre documentaire.

Au chapitre consacré à la linguistique française et les sciences des littératures (UER alors couramment appelé « Lettres modernes »), il est ainsi fait mention de la Bibliothèque Albert-Marie Schmidt, du nom du spécialiste du XVIe siècle et de la Renaissance de la Faculté de Lille, décédé accidentellement en 1966, mais également de deux autres bibliothèques :

La bibliothèque porte le nom de Bibliothèque Albert-Marie Schmidt. Une petite bibliothèque annexe est à la disposition des étudiants du 1er Cycle. Une bibliothèque spécialisée existe pour la Littérature comparée et l’Histoire littéraire générale.

En langues anciennes, il faut également compter avec la bibliothèque du Centre de recherches philologiques de Jean Bollack. Faute de place dans la Faculté des lettres de Lille, la bibliothèque du Centre se trouvait dans les bâtiments de l’ancienne école de chimie voisine2. Avec le déménagement, le Centre de recherche philologique obtient un véritable espace avec un secrétariat, des bureaux et une bibliothèque distincte de celle de l’UER de langues anciennes3.

La situation de ce morcellement des fonds documentaires pour une même discipline existait déjà dans les locaux lillois4. L’université ayant plus d’espaces suite au déménagement à Villeneuve d’Ascq, ce morcellement s’est parfois accentué. Ainsi, le fonds d’égyptologie, d’abord associé à celui d’histoire ancienne rue Angellier, est-il ensuite transféré dans une bibliothèque indépendante d’égyptologie née de l’apport important du fonds de Jacques Vandier5. La bibliothèque d’égyptologie demeure rue Angellier à Lille, avant de déménager sur le campus Pont-de-Bois à la fin de l’année 19826. Lors du déménagement à Villeneuve d’Ascq, une bibliothèque gérée par le Goethe Institut est créée à côté de la bibliothèque d’études germaniques7.

Le déménagement n’a donc pas remis en cause l’existence de bibliothèques « de proximité » — bien au contraire — et ne semble pas avoir créé de grands bouleversements dans la structuration des bibliothèques d’UER. Notons qu’une Bibliothèque de géographie mentionnée dans le bâtiment de l’ancienne Faculté des Lettres de Lille disparait dans les nouveaux bâtiments de l’université Lille 3 à Villeneuve d’Ascq. La géographie est en effet désormais enseignée à l’université Lille 1. La Bibliothèque d’italien, qui est encore distincte rue Angellier à Lille8, est regroupée avec la Bibliothèque de russe et langues slaves à Villeneuve d’Ascq, au moins dans l’intitulé de cette dernière : une bibliothèque de section d’italien est en effet toujours mentionnée indépendamment dans les guides ultérieurs et ne rejoint effectivement la Bibliothèque d’études romanes, slaves et orientales que huit ans plus tard, en 19829.

Description des bibliothèques d’UER

Le Guide des études 1974-1975 est avare de renseignements sur les bibliothèques des UER. Il faut attendre les Guides suivants pour obtenir quelques détails, d’ailleurs très disparates, sur le fonctionnement de certaines d’entre-elles.

Un espace de travail

La Bibliothèque de l'UER de Langues anciennes : Guide des études 1978/79La Bibliothèque de l’UER de Langues anciennes : Guide des études 1978/79

Le déménagement vers Villeneuve d’Ascq permet à certaines bibliothèques de s’équiper. Gérard Losfeld se souvient que « le déménagement a profité de crédits spécifiques, de matériel surtout. (…) La bibliothèque fut installée avec son nouveau matériel (étagères, tables etc…) ». À cette occasion, les étagères métalliques viennent remplacer les armoires en bois dans la bibliothèque de langues anciennes.

On comprend à la lecture des Guides des années 70 que l’accès à la bibliothèques est parfois réservé aux enseignants et étudiants de l’UER dont elle dépend. Mais il est vrai que, même quand elles sont ouvertes à tous les étudiants de l’université, les étudiants s’aventurent alors rarement dans les bibliothèques des autres UER que la leur. Gérard Losfeld et François Hinard en font le constat, pour le regretter, dans leur Introduction bibliographique pour l’étude de l’Antiquité publiée par l’UER de Langues anciennes de Lille 3 en 1976 :

« Nous avons eu l’occasion de constater que la circulation des étudiants entre les différentes bibliothèques d’UER était pratiquement nulle ce qui revient à dire qu’il n’existe, pour un étudiant, que deux possibilités de se procurer ou de consulter un ouvrage :
la bibliothèque de l’UER à laquelle il est rattaché
la Bibliothèque Universitaire. »

Le catalogue commun aidera, vingt ans plus tard, à identifier les fonds de chaque bibliothèque de composante et de favoriser ainsi leur connaissance au-delà du périmètre de l’UFR.

Les bibliothèques sont considérées autant − sinon plus − comme des espaces de travail que comme des lieux offrant de la documentation. Alain Deremetz, professeur de latin, se souvient que la bibliothèque de langues anciennes de la rue Angellier est très fréquentée : « c’était notre seul lieu de travail individuel et collectif » rappelle t-il. Philippe Rousseau, professeur de grec, préfère lui aussi la bibliothèque à son bureau comme espace de travail.

Situées à proximité des salles de cours et des bureaux des enseignants, les bibliothèques sont considérées comme des lieux de sociabilité de l’UER, des espaces à taille plus familière et moins impersonnels que ceux de la BU, où toutes les années d’étudiants et les enseignants d’une même discipline peuvent cohabiter, ce qui est encore une réalité aujourd’hui dans certaines bibliothèques10.

La bibliothèque de l’UER Angellier (Langue, littérature et civilisation des pays anglophones) est décrite comme comportant une salle de travail libre. La bibliothèque de l’UER d’études germaniques « offre à tous les étudiants de l’UER qui le désirent son local pour travailler et ses livres ». La Bibliothèque Albert-Marie Schmidt (lettres modernes) « offre à tous les étudiants de l’UER un service de prêt gratuit et un local de travail ».

Certaines bibliothèques ne possèdent pas de locaux proprement-dits. Jean Celeyrette se souvient qu’il n’existe pas de bibliothèque pour l’UER de « Mathématiques, sciences économiques et sociales » mais que les livres sont entreposés dans son bureau de directeur de l’UER.

Les horaires sont rarement renseignés dans les Guides. L’affichage sur la porte de la bibliothèque est encore le meilleur moyen pour l’usager de les connaître.

Le Guide des études 1974-1975 signale que la bibliothèque de Philosophie est ouverte « selon  un horaire affiché en début d’année universitaire ». Dans les Guides suivants on apprend que la bibliothèque de l’UER Angellier est ouverte de 9h à 17h sans interruption. L’UER d’études romanes, sémitiques, slaves et hongroises fait état de l’existence d’une bibliothèque d’hébreu « ouverte tous les après-midis ». La Bibliothèque Albert-Marie Schmidt est ouverte du lundi au jeudi, de 9h à 18h et le vendredi de 9h à 13h.

Les fonds documentaires

Estampille de la Bibliothèque de l'UER de Langues anciennesEstampille de la Bibliothèque de l’UER de Langues anciennes

En 1976, Gérard Losfeld et François Hinard peuvent écrire en préface de leur Introduction bibliographique pour l’étude de l’Antiquité publiée par l’UER de Langues anciennes de Lille 3 :

« Mises côte à côte, les bibliothèques de nos UER constituent un véritable trésor bibliographique qu’il faut savoir utiliser ».

Les bibliothèques n’ont cependant pas encore toutes, dans les années 70, de fonds documentaires importants. Un témoin de l’époque nous a ainsi rapporté que la bibliothèque d’histoire de l’art et archéologie ne contenait que quelques usuels. La très jeune UER de mathématiques n’a encore que peu de livres en informatique et mathématiques à proposer11. On y trouve généralement les usuels et les manuels de base liés aux disciplines enseignées, mais certaines bibliothèques sont déjà décrites comme « riches », ou « assez riches », voire destinées à la recherche…

L’UER Angellier (Langue, littérature et civilisation des pays anglophones) précise que le fonds de la bibliothèque n’est pas en libre accès et que l’on peut y consulter « des ouvrages de référence ». Au chapitre concernant l’UER des Arts, il est noté que « la Bibliothèque A.M. Schmidt propose de nombreux ouvrages sur le cinéma et la télévision. On peut y consulter des revues ; c’est aussi le cas de la Bibliothèque Universitaire ». La bibliothèque d’hébreu est « assez riche » et offre la consultation d’un fichier qui « indique les livres existant dans les différentes bibliothèques de Lille, sur la Bible, l’Histoire juive et la Langue Hébraïque ». Distincte de la bibliothèque d’études germaniques se trouve une bibliothèque-salle de lecture du Goethe Institut de Lille, « où tout étudiant qui le désire peut consulter tout ouvrage sur l’Allemagne contemporaine ainsi qu’un grand nombre de quotidiens et périodiques de langue allemande ». La Bibliothèque Georges Lefebvre du Centre d’histoire de la région du Nord est décrite comme « surtout destinée à la Recherche, (…) riche en ouvrages sur la Région du Nord, possède les revues et les mémoires de maîtrise soutenus en Histoire ».

Pour les langues anciennes, Philippe Rousseau signale que le fonds s’est développé après 1968 pour donner aux étudiants les manuels utiles à leur étude, mais que la politique d’achats s’est orientée également vers la recherche pour permettre aux étudiants d’accéder aux outils importants, au-delà des seuls « Budés ». C’est ainsi que la bibliothèque achète de nombreux ouvrages étrangers et c’est dans ce cadre que Pierre Reboul, doyen de la Faculté de 1959 à 1969, accorde une aide substantielle pour permettre l’acquisition de la Pauly-Wissowa et du Roscher. Par ailleurs (autre temps, autres mœurs), certains ouvrages non disponibles à l’achat sont photocopiés par la bibliothécaire et viennent compléter les collections pour être mis à la disposition des lecteurs12.

En mai 1974, à l’occasion des vingt-cinq ans de la Section de néerlandais à l’université de Lille, Walther Thys, Maître de conférences associé à Lille, ne manque pas de signaler la bibliothèque de néerlandais, telle qu’elle est alors rue Angellier13 :

« On ne saurait organiser une manifestation pour fêter le 25e anniversaire de la section de néerlandais à l’université de Lille en oubliant la bibliothèque qui forme la base de cet enseignement. (…) La bibliothèque de néerlandais, au 4e étage de ce bâtiment, comporte quelque 4000 livres, une collection variée de revues, de disques et de cours sur bande magnétique. C’est pour une grande partie le résultat de subventions régulières de l’université. Mais la section de néerlandais est aussi fortement soutenue par les gouvernements néerlandais et belge ».14

Le Guide 78/79 mentionne également la constitution d’une bibliothèque pour l’Institut de papyrologie et d’égyptologie, alors dirigé par Jean Vercoutter :

« Classement, cataloguage [sic] et rangement d’une bibliothèque d’environ 6000 volumes concernant essentiellement l’égyptologie et la papyrologie, ainsi que l’art, léguée à l’Institut par l’égyptologue Jacques Vandier, ex-conservateur en chef du Département des Antiquités égyptiennes du Musée du Louvre. Cette bibliothèque, une fois rendue utilisable, ne pourra qu’entraîner une recrudescence de la recherche égyptologique à Lille et le développement de l’Institut. »

Gestion des bibliothèques d’UER

Pour s’occuper des bibliothèques, on trouve trois acteurs : les enseignants, les bibliothécaires et les moniteurs étudiants.

Les enseignants responsables

Introduction bibliographique pour l'étude de l'Antiquité réalisé par l'UER de Langues anciennes de Lille 3Introduction bibliographique pour l’étude de l’Antiquité réalisé par l’UER de Langues anciennes de Lille3

Le fonctionnement des bibliothèques d’UER est souvent lié à des enseignants. Il vaut qu’on s’y arrête car cette relation ténue est sans doute la force des bibliothèques « de composantes », à l’origine de la richesse et de l’adéquation de leurs fonds avec les enseignements proposés par l’UER, ainsi que de leur pérennité au sein du Service commun de la documentation de Lille 3.

La place des enseignants-chercheurs dans la gestion des bibliothèques se fait généralement par le choix et la commande des livres, surtout quand il n’y a pas de personnel attitré pour les bibliothèques, comme c’est le cas avec l’UER de mathématiques15, ou que ces dernières sont gérées par des bibliothécaires non spécialistes des disciplines de leurs fonds. Philippe Rousseau se souvient d’avoir dépouillé de nombreux catalogues pour établir les commandes de livres, qu’il propose alors à la Bibliothèque universitaire, à la bibliothèque de langues anciennes et à celle du Centre de recherches philologiques, selon les politiques d’achats de chacune. Ce sont également des enseignants-chercheurs qui établissent parfois les premiers plans de cotation des ouvrages, voire réalisent les cotes à la plume Sergent-Major16 ou, comme pour l’UER de Langues anciennes, rédigent un guide bibliographique pour aider les étudiants à s’y retrouver avec la documentation disponible.

Hélène Catalan, qui est devenue responsable de la bibliothèque d’espagnol en 1975, rappelle ainsi le rôle majeur tenu par Monique Joly, enseignante d’espagnol, dans la création de la bibliothèque après 1968. En 1974, deux enseignants sont responsables de la bibliothèque de philosophie : MM. Almaleh et Kirscher. En histoire, ils sont quatre : MM Delmaire et Guignet, MM Segond et Reboul. M. Pierre Coustillas, directeur-adjoint de l’UER Angellier, a la bibliothèque dans ses attributions. En Langues anciennes, ce sont Gérard Losfeld et René Leclercq qui sont les enseignants référents de la Bibliothèque (Guide 1974-75), puis Gérard Losfeld et François Hinard (Guide 1976/77)17.

Gérard Losfeld résume ainsi le rôle des enseignants dans la bibliothèque de l’UER de Langues anciennes :

« François Hinard pour le latin et moi pour le grec avions une décharge horaire d’une heure pour nous occuper de la gestion de cette bibliothèque. Compte tenu du manque de compétence en langues anciennes des bibliothécaires, notre rôle consistait à déterminer les achats à effectuer, à signaler les libraires à contacter, à indiquer les cotes de catalogage. La gestion strictement financière ainsi que la réception des livres se faisant au niveau des Services centraux.
À vrai dire notre rôle fut parfois important car, dans cette décennie, il y eut de graves défaillances du côté de la BU, qui n’avait pas assez de crédits pour effectuer les achats indispensables. L’Université y pourvoyait en abondant de « crédits bibliothèques » importants : ceci était d’ailleurs une politique largement voulue par l’UFr de Langues anciennes. Notre politique d’achat, que nous avons assez vite coordonné avec la bibliothèque d’histoire ancienne — alors indépendante — et, dès que la situation fut redevenue normale, avec la BU, favorisait l’acquisition de textes et commentaires et des ouvrages généraux considérés comme indispensables, la Pauly-Wissowa par exemple. À cet égard, la rédaction de notre « Guide bibliographique », fut le moyen de penser le choix des livres à acquérir. (…) Je dois préciser que les diverses étapes de la constitution de cette bibliothèque ont été marquées par l’engagement intellectuel et même physique (lors de réaménagements de rayons par exemple) de plusieurs de nos collègues. »

La situation lilloise est largement partagée en France. Le rapport Miquel sur les bibliothèques universitaires, réalisé en 1989 et rendu au ministre de l’Éducation nationale, Lionel Jospin, souligne que si les enseignants-chercheurs entretiennent des relations privilégiées avec les bibliothèques de composantes, les liens entre les enseignants-chercheurs et la Bibliothèque universitaire centrale sont souvent distendus, ce qui fait la faiblesse de cette dernière. « Sur le plan symbolique, et politique, les bibliothèques « de recherche » symbolisent également le pouvoir des enseignants-chercheurs sur leur discipline, là où la bibliothèque universitaire est davantage perçue comme un lieu dévolu aux étudiants et confié à des professionnels, les bibliothécaires, avec lesquels la communication est parfois difficile » analyse Romain Le Nezet dans son mémoire de conservateur18.

Les bibliothécaires

En 1974, toutes les bibliothèques d’UER − même parmi les plus « importantes » − n’ont pas de bibliothécaires. L’UER de Langues anciennes est la seule à prendre soin de mentionner sa bibliothécaire dans le Guide des études 1974-1975. Il s’agit de Madame Uhin. Les Guides suivants − en particulier le Guide des études 1977-1978 et celui de l’année 1978-1979 − sont plus loquaces concernant les personnels des bibliothèques, les présentant parfois par des photographies.

En histoire il n’est pas mentionné de responsable pour la Bibliothèque Michelet mais une photographie représente Françoise Preux, bibliothécaire. Il n’est pas fait mention de responsable pour la Bibliothèque d’histoire de l’art et archéologie mais une collaboratrice technique : Mlle Rousseau. La Bibliothèque Georges Lefebvre du Centre de recherche a pour responsable Nadine Grain, avec pour bibliothécaire adjointe Martine Aubry. Pour les études anglophones, la Bibliothèque Angellier mentionne une collaboratrice technique, documentaliste, en la personne de Melle Deboulonne (Guide 1975/76) puis de Nicole Gabet (Guide 1977/78). Pour la Bibliothèque d’études germaniques sont mentionnées Mlle J. Loock et E. Delbart (Guide 1975/76) puis Annick Carlier et Edwige Delbart (Guide 1977/78). L’UER d’études romanes, sémitiques, slaves et orientales possède six bibliothèques (arabe, espagnol, hébreu, italien, polonais, russe et langues slaves). S’il n’est pas mentionné de responsable de bibliothèque pour cette UER, le guide est illustré du portrait d’Hélène Catalan, bibliothécaire. La bibliothèque de langues anciennes est tenue successivement par Mlle Uhin (Guide 1974/75), Mlle Ducornet (Guide 1975/76) puis par Ghislaine Menart (Guide 1977/78). La Bibliothèque Albert-Marie Schmidt de l’UER de Lettres modernes a Marie-Dominique Boucher comme responsable, dès le Guide 1975-76. La Bibliothèque de philosophie n’a pas de responsable mentionné. La bibliothèque de psychologie ne mentionne pas de responsable mais une photographie présente Pascal Sockeel comme bibliothécaire. Enfin, d’autres bibliothèques sont restées rue Angellier à Lille.

Peu à peu, au cours des années 70, les principales Bibliothèques d’UER ont des bibliothécaires. Si, en 1975, la bibliothèque d’études germaniques a deux bibliothécaires, une bibliothécaire et une « sous-bibliothécaire »19, la bibliothèque de philosophie fonctionne sans bibliothécaire jusqu’en 198520. Les bibliothécaires des bibliothèques d’UER sont souvent d’anciens étudiants de l’université, qui se forment au métier sur le tas ou obtiennent le Certificat d’aptitude aux fonctions de bibliothécaire. Le Cafb, créé en 1951, est réformé en 1960 pour sanctionner « la formation professionnelle des candidats qui se destinent à la gestion des bibliothèques de moyenne importance, et en particulier des bibliothèques municipales non classées, des bibliothèques d’instituts et de laboratoires, des bibliothèques d’établissements d’enseignement et des services de lecture publique » (arrêté du 26 juillet 1960).

En l’absence de bibliothécaire, ou pour les assister, l’UER finance l’emploi de moniteurs étudiants, en particulier pour assurer l’accueil de la bibliothèque.

Les moniteurs étudiants

Le Guide des études 1974-1975 précise pour la bibliothèque de l’UER de Philosophie que le service de prêts et de consultation des ouvrages de la bibliothèque est assuré par des moniteurs selon un horaire affiché en début d’année universitaire.

« Les étudiants désirant assurer la fonction de moniteur (rétribuée environ 2.500 F par an)21 sont priés de faire acte de candidature pour le 15 octobre auprès du Directeur de l’UER de philosophie » (Guide des études 1974-1975)

Gérard Losfeld se souvient que la bibliothèque de l’UER de langues anciennes a disposé au départ d’un gros contingent de moniteurs, au nombre de seize lui semble-t-il, « ce qui permettait d’ouvrir la bibliothèque en continu ». Outre les activités de prêts et retours, les étudiants peuvent avoir d’autres responsabilités dans la bibliothèque (commandes, équipement, enregistrement), comme c’est le cas pour celle du Centre de recherches philologiques qui emploie des vacataires22. Les moniteurs peuvent avoir également un rôle de tuteur dans la bibliothèque. Annick Béague, qui a été étudiante et monitrice à la bibliothèque des langues anciennes rue Angellier à Lille avant d’enseigner le latin à Lille 3, rapporte :

« Des moniteurs de bibliothèque, dont je fus, assuraient quelques heures de présence et avec le recul, j’ai le sentiment que nous pratiquions sans le savoir, ce que l’on appellera plus tard le tutorat des nouveaux étudiants par les anciens : je me souviens d’avoir fait réviser leurs déclinaisons aux « jeunes », de les avoir aidés à faire leur préparation en leur faisant découvrir les ressources des livres de la bibliothèque ; c’était de la véritable intégration au milieu des livres… »

En conclusion

L’histoire des bibliothèques de proximité (d’Instituts, de sections, d’UER, d’UFR, de Centres) est ancienne à Lille 3, comme l’a rappelé un autre billet d’Insula23. Ces bibliothèques contribuent à la richesse documentaire de l’université et au million d’ouvrages que possède aujourd’hui le Service commun de la documentation de Lille 3.

La création des bibliothèques est presque consubstantielle à l’existence des Unités de formation et de recherche de l’université. Cette longue histoire commune a installé les bibliothèques au cœur des habitudes et des usages des UFR, au grand dam sans doute des esprits centralisateurs, comme en témoignent encore récemment les préconisations de l’ADBU-EPRIST :

« En près de 30 ans, et malgré les incitations, encore renforcées en 2011, des textes réglementaires, il n’a pas été possible de résorber de façon significative la dispersion documentaire des campus (bibliothèques universitaires intégrées au SCD, BU des UFR, bibliothèques de laboratoire) »24.

Quarante ans après le déménagement de l’université Lille 3 sur le campus de Villeneuve d’Ascq, les témoins de cette période font aujourd’hui valoir leurs droits à la retraite, en particulier quatre collègues de bibliothèques cités ici. Ce billet sur les bibliothèques de l’université Lille 3 en 1974 est écrit pour que leurs successeurs et les usagers aient la curiosité d’en savoir plus sur ces bibliothèques « de composantes » qui ont contribué à la formation et à la recherche de générations d’étudiants et de chercheurs.

Marie-Dominique Boucher, bibliothécaire à Albert-Marie Schmidt : Guide des études 1978/79Marie-Dominique Boucher, bibliothécaire à Albert-Marie Schmidt : Guide des études 1978/79

Ce billet brosse à grands traits l’existence des bibliothèques d’UER. Nous avons le projet de rédiger d’autres billets plus spécifiques. Je remercie les personnes qui ont bien voulu me donner leur témoignage pour la réalisation de ce billet, en particulier : Annick Béague, Annick Carlier, Hélène Catalan, Jean Celeyrette, Alain Deremetz, Gérard Losfeld, Marie-Claude Moreau, Philippe Rousseau, Florence Thill.

Notes du texte

  1. Les actuelles UFR ont remplacé les UER suite à la loi du 26 janvier 1984 dite « loi Savary »
  2. Philippe Rousseau, professeur de grec, se  souvient d’une grande salle entourée de placards vitrés où étaient rangés les livres.
  3. Témoignage de Philippe Rousseau le 25 novembre 2014.
  4. En 1973-1974, pour ne prendre qu’un exemple, l’UER d’Histoire mentionne pour la rue Angellier à Lille une bibliothèque consacrée à l’histoire médiévale, moderne et contemporaine, une bibliothèque consacrée à l’histoire ancienne et l’archéologie, une autre consacrée à l’histoire de l’art, une autre consacrée à la paléographie médiévale, ainsi que la Bibliothèque du Centre régional d’études historiques. Enfin, une bibliothèque d’histoire est située à Annappes pour les étudiants de 1er Cycle. En effet, entre le déménagement de la rue Angellier à Lille et le nouveau campus de « Pont-de-Bois », des bibliothèques ont eu une antenne délocalisée au Centre universitaire scientifique de Lille-Annappes, où se tiennent certains cours, faute d’un nombre de places suffisant dans les locaux de Lille.
  5. Témoignage de Florence Thill le 5 novembre 2014.
  6. Idem.
  7. Témoignage d’Annick Carlier, responsable de la bibliothèque d’études germaniques à Lille 3 de 1975 à 2014, le 20 novembre 2014.
  8. Guide des études 1973-1974 p. 7.
  9. Témoignage d’Hélène Catalan, responsable de bibliothèque à Lille 3 de 1975 à 2014.
  10. Même si, comme nous l’a confié une ancienne étudiante de langues anciennes, la bibliothèque de l’UER pouvait intimider les premières années qui estimaient qu’elle était plus destinée aux étudiants avancés et aux enseignants. Témoignage de Marie-Claude Moreau.
  11. L’UER est née de la création de l’université Lille 3 en 1968. Jean Celeyrette se souvient que l’UER est née avec un seul enseignant, lui-même, et un informaticien en 1970.
  12. Marie-Dominique Boucher était alors responsable de la bibliothèque des langues anciennes avant de prendre la responsabilité de celle de lettres modernes. Témoignage de Philippe Rousseau le 25 novembre 2014.
  13. L’existence d’une bibliothèque de néerlandais à Villeneuve d’Ascq est attestée dans le Guide des études 76/77.
  14. 25 ans d’études néerlandaises à Lille : actes des Journées du néerlandais 7-8-9 mai 1974, Université Lille 3, 1974, p. 21.
  15. Témoignage de Jean Celeyrette, Directeur de cette UER en 1974.
  16. Témoignage de Philippe Rousseau concernant la cotation du centre de recherches philologiques.
  17. À noter que les Langues anciennes se distinguent à l’orée des années 80 en associant une étudiante de l’UER à l’équipe enseignante chargée de la responsabilité de la bibliothèque.
  18. Le rapport Miquel : étude et bilan d’une politique de redressement des bibliothèques universitaires. Diplôme de conservateur de bibliothèque, enssib, 2009.
  19. Témoignage d’Annick Carlier le 20 novembre 2014.
  20. Témoignage de Florence Thill, première bibliothécaire à la bibliothèque de philosophie.
  21. D’après l’INSEE, et compte tenu de l’érosion monétaire due à l’inflation, le pouvoir d’achat de 2500 francs en 1974 est le même que celui de 1901,04 euros en 2013.
  22. Témoignage de Philippe Rousseau le 25 novembre 2014.
  23. Isabelle Westeel, « Les bibliothèques d’instituts et de laboratoires de l’université de Lille », Insula [En ligne], mis en ligne le 9 décembre 2013. URL : http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2013/12/bibliotheques-instituts-laboratoires-universite-de-lille/.
  24. Journée ADBU 2014, le 3 septembre 2014. « Politiques de sites et IST : les préconisations ADBU – EPRIST ». URL : http://adbu.fr/actualites/politiques-de-sites-et-ist-les-preconisations-adbu-eprist. Consulté le 27 octobre 2014.

by Christophe Hugot at November 26, 2014 08:22 AM

Lorraine (Développement Durable)

Parlons gaz de schiste en 30 questions

parlons-gaz-de-schiste-livre

L’exploitation des gaz et pétrole de schiste donne lieu à de vifs débats. En effet, la technique de la fracturation hydraulique est fortement décriée en raison de son impact environnemental et sanitaire. Si les États-Unis développent leur
production de gaz de schiste, le Conseil constitutionnel a validé en octobre dernier l’interdiction de la fracturation hydraulique en France. Qu’en est-il exactement ? [Source : 4e de couverture]

 

 

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Rez-de-chaussée, cote 333.82 BAU

by prati5 at November 26, 2014 07:52 AM

Lorraine (Sport)

14e Rencontres Nationales du Sport et des Collectivités Collectivités, Entreprises, Fédérations, Médias

Communica’sport est le point de Rencontre national entre le Ministère des sports, le CNOSF, les fédérations, les clubs, les sportifs, les élus, les entreprises et les médias.

Conférences et ateliers rythmeront ces deux jours de rencontres.

Les pratiques et les aspirations changent, les règlements évoluent, les notions de gouvernances et de territoire sont au cœur des préoccupations… Perspectives et évolution du Sport de 2014 à 2020.

 

 

En savoir plus:

Lieu : centre des congrès, Villeurbanne

Date : 10 et 11 décembre 2014

by prati5 at November 26, 2014 07:21 AM

L’art de négocier

poignee-de-mainAcheter, vendre, fixer le lieu d’un rendez-vous, mettre ses enfants au lit, décider en famille d’un départ en vacances, décider d’une mission, d’un horaire, du partage d’un loisir ou d’un travail : tous les jours, brièvement ou longuement, nous négocions, presque sans le noter. Mais le mot « négociation » est attaché à des occasions plus formelles, où l’on parvient à un accord au terme de palabres organisées : accord salarial, accord de partenariat, accord de commerce, accord de paix, à moins que la négociation échoue. Moins ordinaire, c’est dans des situations de crise, où s’exerce un chantage, une menace violente que l’on va faire appel, autant que possible, à un négociateur spécialisé. Hétéroclites, donc, ces situations ont en commun de commencer par une divergence, voire un conflit, que la négociation a pour charge de régler sans autre outil qu’une discussion en face à face. L’art, ou plutôt la science, de négocier est aujourd’hui une discipline à part entière dont les savoirs puisent dans la théorie des jeux, la rhétorique, l’analyse transactionnelle, la proxémique, la psychologie cognitive, l’économie comportementale et la psychologie des émotions. Leur objectif commun peut se ramener à une question : comment passer de la compétition à la coopération ?

 

 

SOMMAIRE DU DOSSIER
• « Ce que négocier veut dire ». Christian Thuderoz
• « Négociation, mode d’emploi ». Points de repères
• « Entreprise : vers la fin du «bras de fer» ? » Arnaud Mias
• « Faut-il marchander avec les enfants ? » Christophe Carré
• « Biens collectifs mondiaux : l’accord impossible. » Auriane Guilbaud
• « Les barrières culturelles, un mythe ? » Yves Schemeil
• « Comment traiter avec des terroristes ? » Entretien avec Laurent Combalbert . Propos recueillis par Nicolas Journet

 

 

Où trouver ce numéro ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Sciences humaines n° 265. 1er étage, cote PG1

by prati5 at November 26, 2014 07:08 AM

Rennes 2

Astérix

Albert Uderzo (14) par bd75011 le blog de Manuel F. Picaud, Licence CC : BY-NC-SA. Source [Flick'r]
Le Domaine des dieux

 Astérix : le Domaine des dieux sort aujourd'hui dans les salles de cinéma françaises. Il s'agit d'une adaptation du 17ème album des aventures d'Astérix. Ce film d'animation en 3D est co-réalisé par Louis Clichy, ancien animateur de chez Pixar et le créateur de la série Kaamelot, Alexandre Astier. Ce dernier a choisi cet album car "cette histoire a des enjeux de cinéma. Il y a un vrai méchant, César lui-même. Son plan est machiavélique – au lieu d'une attaque frontale, il choisit la manipulation et laisse le poison agir. [..] La grande idée du Domaine des dieux, c'est de mettre réellement les Gaulois en danger, alors que la potion magique les rend a priori invincible. César exploite leur tendance naturelle à la cupidité et à la discorde."

Roger Carel, légende du doublage français a accepté de sortir de sa retraite pour prêter sa voix une dernière fois au petit gaulois. Il est la voix officielle d'Astérix depuis 1967.

Le site d'Astérix

Le site de René Goscinny

Le blog de Louis Clichy

 

by prave_e at November 26, 2014 06:00 AM

November 25, 2014

BIU Santé

Une moisson de Prix !

La saison des prix est lancée, et bien lancée. Un auteur français a été récompensé par le prix Nobel de littérature, la plus prestigieuse des récompenses littéraires. Prix Goncourt, Prix Renaudot, Prix Femina, Prix Médicis et autre Grand Prix du roman de l’Académie française ont également été décernés. Quelle formidable occasion pour la BIU Santé de diffuser son importante collection de Prix de fondations décernés par l’École supérieure de pharmacie de Paris. Histoire de mettre la science à l’honneur…

En effet, parmi les prix décernés depuis le milieu du XIXe siècle par l’École supérieure de pharmacie de Paris, il faut distinguer les prix dits de l’École, les prix de travaux pratiques et les prix de fondation.

  • Les prix dits de l’École ont été institués par un décret du 21 avril 1869 pour récompenser les élèves inscrits en 1re, 2e ou 3e année, ayant obtenu la meilleure note lors de différentes épreuves de composition.
  • Les prix de travaux pratiques ont été institués au même moment pour récompenser les élèves ayant obtenu le plus grand nombre de points aux manipulations au cours de l’année scolaire et ayant fait preuve à la fois d’assiduité et de bonne tenue de leurs cahiers d’exercices.
  • Les prix de fondation sont, quant à eux, des prix spéciaux fondés à l’École supérieure de pharmacie de Paris par des particuliers.

À la BIU Santé, la collection des mémoires présentés pour un prix de fondation s’élève à plus de 200 pièces. C’est une collection importante, bien qu’incomplète, qui possède en outre la particularité d’être constituée dans de nombreux cas par l’ensemble des mémoires déposés, et non par le seul mémoire ayant obtenu le prix.

Les prix de fondation concernés sont : le prix Ménier, le prix Laillet, le prix Laroze, le prix Lebeault, le prix Desportes, le prix Buignet, le prix Flon, le prix Goblet, le prix Métadier.

Pour plus de détail, voir la présentation faite dans Medic@
http://www.biusante.parisdescartes.fr/histmed/medica/prix_pharma.htm

Accéder directement à la liste des prix numérisés.
http://www2.biusante.parisdescartes.fr/livanc/?intro=prix_pharma&statut=charge

Philippe Galanopoulos

Cet article Une moisson de Prix ! est apparu en premier sur Bibliothèque interuniversitaire de Santé - Paris.

by Schreiber at November 25, 2014 01:55 PM

Paris 4

Bibliographie pour l’Agrégation d’italien 2015

Comme l’an dernier, la bibliothèque Malesherbes vous présente une Bibliographie Agrégation italien 2015.

Reflet de la richesse exceptionnelle du fonds d’italien de Malesherbes, cette bibliographie est très fournie, bien que non exhaustive, afin de permettre à un maximum d’agrégatifs de trouver des ressources disponibles sur les questions au programme.

Campanella-2

Thomas Campanella – Source : wikipédia

Carlo_Goldoni_-_1750

Carlo Goldoni – source : wikipédia

StFrancis_part

François d’Assise – source : wikipédia

 

N’hésitez pas à venir consulter ces ouvrages à la bibliothèque !

In bocca al lupo !

 

Thomas Arnal, responsable du fonds italien de la bibliothèque Malesherbes

 

 

by Catherine Bourgade at November 25, 2014 10:30 AM

Lorraine (Développement Durable)

opengeosci.org

terre-globe

OpenGeoSci est une nouvelle plateforme proposant, via une interface géographique, donnant un accès libre à plus de 300.000 ressources (cartes, graphiques, analyses, …) issues de GeoScienceWorld (GSW) publications (Geology)



Accès à OpenGeoSci

by prati5 at November 25, 2014 07:01 AM

Lorraine (Sport)

Les 100 histoires de la coupe du monde de football

100-histoires-coupe-du-monde-football-livreTous les quatre ans, la planète entière semble vivre au rythme des rencontres de la Coupe du monde de football. Depuis sa première édition en 1930 en Uruguay, le Mondial a traversé les continents, les océans, les guerres, les crises géopolitiques et économiques. Il est devenu l’événement sportif le plus regardé au monde. Une vraie manne financière.
En 100 histoires, Mustapha Kessous raconte le Mondial, ses joueurs mythiques, leurs exploits, leurs bassesses, les enjeux politiques et économiques, les légendes. [Source : 4e de couverture]

 

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. 1er étage, cote A29(4010)

by prati5 at November 25, 2014 06:48 AM

Des jeux traditionnels aux jeux numériques. Nancy. 26-28 novembre 2014

jeux-traditionnel-jeux-numeriques-colloque

Depuis le début des années 2000, l’étude des jeux numériques a pris une place considérable dans la littérature académique consacrée aux phénomènes ludiques, au point où de nombreux articles se proposant de faire un état des lieux des « game studies » actuelles se concentrent essentiellement sur les travaux abordant les jeux sur ce support. Pour questionner les relations qui s’établissent entre jeux « traditionnels » et jeux numériques, cet appel se décline en cinq thématiques qui donneront une vision assez large des différents genres d’articulation envisageables. Tous les types de recherches, fondamentales ou appliquées, et approches disciplinaires sont concernés.

Le colloque organisé par le Centre de Recherche sur les Médiations (CREM)se veut ouvert aux chercheurs spécialistes ou intéressés par la question du jeu, aux professionnels (éditeurs, journalistes, illustrateurs, bibliothécaires…), ainsi qu’au grand public.

 

 

 

En savoir plus :

Date : 26-28 novembre 2014

Lieu : IUT Nancy Charlemagne (2 TER BD Charlemagne, Nancy)

programme

by prati5 at November 25, 2014 06:47 AM

Angers

Un outil en ligne en Sciences humaines

Isidore

Vous êtes en pleine recherche pour votre mémoire ? voici un outil en ligne qui nous semble particulièrement pertinent.

Isidore, plate-forme de recherche et de diffusion en sciences humaines et sociales offre un accès unifié à des documents et des données en direction des étudiants, enseignants et chercheurs. Vous pouvez lancer directement une recherche par mots clés ou naviguer dans les différentes catégories (disciplines, périodes historiques, etc).

Intéressé par exemple par la psychologie positive, en une seule requête vous obtiendrez des publications issues de Revues.org, Persée, Cairn, HALSHS, Gallica, mais aussi des informations et actualités issues de Calenda.org, Fabula.org et plusieurs dizaines d'autres sites.

Bonne navigation, et si vous avez des questions sur une recherche bibliographique, pensez à interroger les bibliothécaires sans vous déplacer, via ubib.fr

 

by geneviève leclerc at November 25, 2014 06:00 AM

November 24, 2014

ULCO

[Boulogne-sur-Mer] Au pilon !

La BU de Boulogne-sur-Mer vous invite à une comédie livresque sur cette activité mystérieuse exercée en bibliothèque qu’est le pilon.

Mardi 2 décembre de 12h à 12h30 par Julien Bucci de la Compagnie Home théâtre

Dans les réserves secrètes de la bibliothèque se tient un sombre tribunal d’instances littéraires. Un juge peu amène y décide du sort d’un roman jugé trop vieux, trop abîmé et pas assez emprunté.

Le juge prononcera-t-il la peine capitale du livre : l’envoi au pilon ? (le procureur ne manquerait pas de s’écrier IOUPI* !)

Le ton de la pièce est volontairement comique, tant le sujet, délicat, semble cristalliser de véritables passions chez le public. Car il n’est pas pensable de prime abord, de jeter un livre et l’envoyer Au pilon !

À la BULCO les bibliothécaires assurent régulièrement des opérations de « désherbage » pour éliminer des collections les documents abîmés, périmés ou inadaptés par leurs contenus aux attentes de la communauté universitaire.

Le Bulco-tri (édition 2014 prévue la semaine du 1er au 5 décembre) permet aux enseignants de venir examiner les documents candidats à la sortie des collections et, le cas échéant, demander leur réintégration dans les collections.

*IOUPI = règle de désherbage des collections :

I = incorrect

O = ordinaire, médiocre

U = usagé

P = périmé

I = inapproprié

_____________________________________________________________


Rating: 2.3/5 (3 votes cast)


by Adeline Rofort at November 24, 2014 05:18 PM

Nice (Sciences)

Atlas national de la démographie médicale

biology-220005_640

Image : PublicDomainPictures (Pixabay) cc-0

Malgré la stabilité des effectifs de médecins, l’offre de soins de proximité appelle à la vigilance.

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins publie son 8ème Atlas national de la démographie médicale, réalisé à partir des chiffres du Tableau de l’Ordre au 1er janvier 2014. Le nombre de médecins est globalement stable, mais l’offre de soins de proximité se raréfie et appelle à la vigilance dans certains territoires. Plusieurs tendances se confirment par ailleurs : le visage des médecins en 2014 est plus sénior, plus féminin, plus spécialisé.

Consultez l’intégralité de la nouvelle édition de cet Atlas de la démographie médicale directement en ligne, ou téléchargez-le sur ce lien.
Le site de l’Ordre propose également une cartographie interactive de la démographie médicale en France.

by Didier Lacassagne at November 24, 2014 01:42 PM

BIU Santé

Fin de l’annuaire Rosenwald

Attention, plus qu’une semaine pour consulter le site www.rosenwald.com (avec mot de passe depuis nos postes), qui ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2014.

 

C’est donc la fin de l’annuaire Rosenwald, une institution qui référençait les professionnels de santé depuis 1887.

Vous pourrez toujours consulter les anciens annuaires présents dans les collections de la BIU Santé.

Retrouvez également les premières éditions numérisées du Rosenwald sur Gallica.

Cet article Fin de l’annuaire Rosenwald est apparu en premier sur Bibliothèque interuniversitaire de Santé - Paris.

by biusante at November 24, 2014 12:19 PM

Reims

Ödön von Horváth sur scène et en rayon

Ödön von Horváth sur scène et en rayon

Du 25 au 29 novembre prochains, La Comédie joue une adaptation du roman d’Ödön von Horváth Jeunesse sans Dieu. Dramaturge d’expression allemande, Ödön von Horváth est contemporain de la montée du national-socialisme dont il décrit (et dénonce) l’emprise progressive dans la société allemande. Son [...]

by faller01 at November 24, 2014 08:35 AM

Lorraine (Développement Durable)

Nos abeilles en péril

nos-abeilles-en-peril-livre

Quel est le rôle des abeilles domestiques et sauvages dans les milieux naturels et agricoles ? Comment vivent-elles ? Que représente aujourd’hui l’apiculture ? Dans les informations alarmistes données sur la mort des abeilles, quelle est la part des faits vérifiables et vérifiés, et celle des simples rumeurs ou des cas anecdotiques ? Les auteurs répondent à ces questions tout en faisant un point sur les causes de mortalité et les solutions possibles. Très accessible, ce livre s’adresse à toutes les personnes sensibles au rôle crucial de ces pollinisatrices hors pair et ses répercussions sur l’agriculture. [Source : 4e de couverture]

 

 

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Rez-de-chaussée, cote 638.15 ALB

by prati5 at November 24, 2014 07:56 AM

Lorraine (Sport)

Homo sportivus, levez-vous !

evolution-imageQuand les hominidés ont-ils commencé à faire du sport ? Cette question est rarement posée en paléontologie. Peut-être parce que les paléontologues eux-mêmes sont peu soucieux de la chose sportive.  Elle est pourtant pertinente. A leur manière les loisirs physiques marquent l’évolution de l’espèce au même titre que d’autres étapes [Source : chapeau de l'article]

 

 

Où trouver ce numéro ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Rez de chaussée, Sport & vie n°146, cote PF 7

by prati5 at November 24, 2014 07:11 AM

Organisations sportives ouvrières. Territoires et métamorphoses aux XXe et XXIe siècles en Europe

organisation-sportives-ouvrieres-colloqueA l’occasion du 80e anniversaire de la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT), les organisateurs du colloque (université de Bourgogne, université de Bordeaux, université de Bologne – Italie) entendent offrir un espace utile à la présentation des recherches les plus actuelles sur le sport travailliste, conduites dans le domaine de l’histoire du politique, du culturel, du social ou du quotidien, mais aussi dans les champs connexes de la sociologie et des sciences politiques.

 

 

 

 

 

En savoir plus :

Lieu : Maison des sciences de l’homme et faculté des sciences du sport à Dijon

Date : 27-28 novembre 2014

by prati5 at November 24, 2014 07:10 AM

ULCO

Partez à la découverte de NRC Research Press !

 

 

La bibliothèque vous propose de découvrir jusqu’au 23 décembre 2014 les revues de NRC Research Press Journals en texte intégral publiées par l’un des plus importants éditeurs scientifiques au Canada, les éditions Sciences Canada.

Une vaste gamme de disciplines scientifiques y sont abordées, plus particulièrement les sciences de la vie et de la terre mais aussi les sciences appliquées et l’environnement. Ces revues destinées aux étudiants en master et en doctorat ainsi qu’aux enseignants-chercheurs communiquent les avancées scientifiques à plus de 175 pays et sont encadrées par quelques-uns des meilleurs chercheurs au monde.

N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience NRC Research Press Journals (commentaires sur le blog, la page Facebook…) !

Bonne navigation !

 

 

 


Rating: 5.0/5 (2 votes cast)


by Sophie Sueur at November 24, 2014 07:00 AM

Lorraine (Développement Durable)

Les animaux sont-ils des sujets de conscience ?

coq_image

Il a beaucoup été question ces derniers mois de la ferme des 1000 vaches, installée à Ducrat, dans la Somme. Le problème tient à ce que cette ferme n’est pas vraiment une ferme. Elle est plutôt une sorte de « ferme-usine » contenant des bêtes qui ne verront jamais un brin d’herbe et sont considérées non pas comme des vaches laitières, mais comme des machines à produire du lait.
La possibilité d’un tel projet, en rupture totale avec le mode d’élevage traditionnel, illustre le fait que nous vivons dans un climat paradoxal, qui a été analysé et dénoncé dans une tribune récente de Corine Pelluchon : « D’un côté, écrit la philosophe, nous baignons dans une atmosphère réactionnaire marquée par une moralisation extrême de la vie sociale et politique, qui génère et encourage l’intolérance et le refus de l’autre ; de l’autre côté, nous transgressons les principes cardinaux de l’éthique, détournant le sens des activités, laissant la loi du profit régner en maître, au mépris des êtres humains et non humains. »
Qui s’interroge en effet sincèrement sur l’ennui, la peur, l’angoisse et la solitude de ces animaux entassés tels sardines en boîte ? Qui essait de penser philosophiquement la condition animale ?
Les animaux sont-ils des sujets de conscience ? Telle est la question que nous voudrions poser. C’est une question brûlante, une question qui tourmente nos sociétés, et c’est une question dérangeante, car celui qui la pose est lui-même mis en cause par la question qu’il pose…

 

 

 

Où trouver cette émission ?

Les animaux sont-ils des sujets de conscience ? France Culture. La conversation scientifique. 8 novembre 2014

by prati5 at November 24, 2014 06:47 AM

Poitiers (Sciences)

La mort d’Alexandre Grothendieck

Alexandre GrothendieckLe mathématicien français Alexandre Grothendieck est mort le 13 novembre dernier à 86 ans dans un hôpital de l’Ariège. Considéré comme l’un des plus grands mathématiciens du XXe siècle, sa mort a donné lieu à de nombreux articles revenant sur son œuvre et son apport considérable aux mathématiques, notamment à la géométrie algébrique.Ces nombreux hommages furent aussi l’occasion de rappeler une personnalité et un parcours hors normes qui conduisirent Grothendieck vers l’écologie radicale et un engagement politique affirmé. Fidèle à ses convictions, le mathématicien n’ira pas chercher sa médaille Fields à Moscou en 1966, refusa le prestigieux prix Crafoord et les 270000 $ qui allaient avec et se retira progressivement du monde pour passer les vingt-cinq dernières années de sa vie retiré dans un petit village des Pyrénées.

Nous ne citerons pas ici tous les articles parus dans la presse, généraliste ou spécialisée, sur Grothendieck à l’occasion de sa disparition. Pour une première approche, vous pourrez néanmoins vous reporter :

Alexandre Grothendieck a laissé derrière lui un texte autobiographique inédit, Récoltes et semailles, dans lequel il revient sans concession sur son œuvre mathématique et son parcours. Ce texte jamais publié est disponible en ligne et figure notamment dans cet article de Philippe Douroux, « L’inédit de Grothendieck fait d’amour et de haine des maths », Libération, 14 novembre 2014 [consulté le 18/11/2014].

La figure d’Alexandre Grothendieck est évoquée également dans l’autobiographie de Laurent Schwartz qui fut l’un des premiers à prendre la mesure des aptitudes inouïes de son élève : Un mathématicien aux prises avec le siècle, Odile Jacob, 2007.

De nombreuses œuvres et publications de Grothendieck sont disponibles dans les BU de Poitiers. Vous pourrez notamment retrouver ses Éléments de géométrie algébrique (volumes I à IV) parus entre 1960 et 1967. Les travaux issus de son fameux séminaire de géométrie algébrique du Bois Marie sont également disponibles dans les Lecture Notes in Mathematics [en ligne, accès réservé à la communauté universitaire].

Pour en savoir encore plus, vous pourrez aussi aller consulter le site Internet du cercle Grothendieck dans lequel sont compilés et recensés différents textes de et sur Grothendieck. [consulté le 18/11/2014].

 

Sur le même thème

by Frédéric Duton at November 24, 2014 06:30 AM

Savoie

Comme un noeud à votre mouchoir…

3974869666_6c4e56d2b8_m

Depuis le début du mois de novembre, certains d’entre vous ont commencé à recevoir de nouveaux types de messages dans leur boîte mél. Le sujet en est « Message d’information de votre BU ».

Ils correspondent à un nouveau service mis en place à la BU pour vous aider à mieux gérer vos prêts : trois jours avant la date prévue pour le retour de vos documents, un message automatique vous est envoyé pour vous rappeler que l’échéance est bientôt là, et vous éviter tous les désagréments liés aux retards (Connaître les conséquences d’un retard…).

Avec la liste des titres et la date prévue pour le retour, le mél vous invite, soit à penser à rapporter les documents en votre possession, soit, avant cette date limite, à prolonger le prêt en utilisant votre compte lecteur.

Pour bien recevoir ces messages pense-bêtes, même si vous n’utilisez pas couramment votre adresse mél universitaire, pensez à rediriger celle-ci sur votre adresse personnelle à partir de l’intranet de l’université.

Si vous ne savez pas encore comment utiliser votre compte lecteur ou prolonger vos prêts, des tutoriels sont là pour vous guider. Vous pouvez aussi demander à un bibliothécaire, lors d’un de vos passages à la BU. Il ou elle se fera un plaisir de vous montrer comment vous connecter et tout ce que vous pouvez faire.

by Gisèle Maxit at November 24, 2014 06:00 AM

Rennes 2

Disponible en vinyle !

Groupe de Recherches Musicales de la RTF : Musique concrète (disque BAM, LD 070, 1960)
Tour d'horizon de la collection de 33 tours de la Bibliothèque de musique, épisode 1...

Groupe de Recherches Musicales de la RTF : Musique concrète (BAM, LD 070)

Paru en 1960, ce disque-manifeste suit de deux ans la création du Groupe de recherches musicales (GRM), dernier avatar de plusieurs ateliers de création radiophonique dirigés par Pierre Schaeffer. Schaeffer est le théoricien et le premier praticien de la musique concrète, ou musique acousmatique (terme qui renvoie à ces sons "dont on ne connaît pas la source", en l'occurrence à un assemblage de textures sonores pré-enregistrées, dont le traitement et la médiation ont au moins autant d'importance que l'écriture).

Depuis 1948, il multiplie les expériences grâce aux nouvelles possibilités offertes par les progrès des techniques d'enregistrement. Rapidement rejoint par Pierre Henry, il crée plusieurs pièces - dont la fameuse Symphonie pour un homme seul chorégraphiée par Maurice Béjart - qui bouleversent le paysage musical.

Le 33 tours sorti en 1960 chez BAM (pour Boîte à musique, un label d'abord intéressé par la chanson française et les musiques du monde) témoigne de la volonté de Schaeffer de recentrer les activités du groupe sur la recherche musicale, à rebours des dérives technicistes auxquelles avait pu conduire l'irrésistible fascination pour les machines. « Toute esthétique se démode. Et celle qui résulte d'un abandon aux moyens, non de la volonté consciente des auteurs, mérite-t-elle même ce nom ? » (extrait des notes de pochette).

Schaeffer, entouré ici d'une exceptionnelle génération de compositeurs (Iannis Xenakis, Luc Ferrari, Michel Philippot), donne à entendre ses nouvelles conceptions, qui privilégient notamment l' « étude » d'un « objet sonore » et de ses propriétés à l'expression d'une subjectivité. La qualité des enregistrements est hors du commun, la pochette, superbe et lunaire. A noter, toujours chez BAM, la sortie de deux autres volumes de travaux du GRM en 1962, sous l'appellation Musique expérimentale et Musique expérimentale II.

 

by queneutte_d at November 24, 2014 06:00 AM

November 22, 2014

Lorraine (Développement Durable)

Marché du monde solidaire

ùarche-monde-solidaire

Le Marché du Monde Solidaire se tiendra à Nancy les 22 et 23 novembre prochains dans les locaux du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle.
Ce lieu de rencontres et de débats propose au grand public des pistes concrètes pour agir en citoyen solidaire, faire connaître les actions menées tout au long de l’année par les associations de solidarité internationale ancrées en Lorraine.
Cette manifestation rassemble 80 associations de solidarité internationale.Vous y trouverez des stands de vente de produits d’artisanat, un espace littéraire, des conférences-débats, des expositions et des animations.

by prati5 at November 22, 2014 07:23 AM

L’air l’énergie de la vie

air-energie-de-la-vie-livre

L’air est notre milieu vital. En avons-nous bien conscience ? Depuis les grandes pollutions industrielles des années 1950, d’énormes progrès ont été accomplis pour éliminer les composés les plus toxiques. Le plomb, le soufre et le monoxyde de carbone n’existent plus dans l’air de nos villes qu’à l’état de traces, Ces immenses succès ne doivent pas nous faire oublier que les teneurs en oxydes d’azote, en particules fines et ultrafines et en ozone sont encore trop élevées et affectent la santé humaine.
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient ainsi de classer la pollution de l’air comme cancérogène avéré. Des modes de déplacement aux moyens de se chauffer, des procédés de fabrication d’un objet jusqu’aux façons de se nourrir, nous disposons aujourd’hui de technologies nouvelles qui nous permettent de réduire nos émissions de polluants dans l’air et de régler ainsi ce vrai problème de santé publique.
Mais, pour partager un air plus sain rapidement, il nous faut également faire, non pas des efforts, mais démultiplier les gestes citoyens. Se rappeler chaque jour que cet air qui nous permet de vivre est notre bien commun. Ce bien est exploré dans ce livre sous toutes ses facettes grâce aux contributions de 18 experts. Toxicologues, médecins, épidémiologistes, physiciens, météorologues, ingénieurs de l’automobile et de l’aviation, forestiers, acteurs publics et politiques livrent ici leur regard particulier sur cet invisible qui nous entoure.[Source : 4e de couverture]

 

 

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Rez-de-chaussée, cote 363.739 2 AIR

by prati5 at November 22, 2014 07:17 AM

November 21, 2014

BIU Santé

Fermeture exceptionnelle de la Réserve

Attention, mardi prochain 25 novembre, la Réserve du service d’histoire (12, rue de l’École-de-Médecine) fermera exceptionnellement à 17h30 (au lieu de 18h30).

Les autres services de la bibliothèque demeurent ouverts normalement jusqu’à 20h.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Cet article Fermeture exceptionnelle de la Réserve est apparu en premier sur Bibliothèque interuniversitaire de Santé - Paris.

by biusante at November 21, 2014 05:34 PM

Saint-Étienne

La Colombie : le noir et blanc lui va si bien…

La semaine culturelle colombienne s’achève à la BU et à l’université. Cela aura été l’occasion de mieux connaître un pays pour lequel la métaphore du contraste fonctionne parfaitement… Oubliez le gris !

« Ne pas donner le bâton pour se faire battre » est une traduction possible, mais pas littérale…, du « No dar papaya » colombien. Cette expression populaire est utilisée à bon escient dans un pays plus connu pour sa violence endémique que pour sa vitalité économique. La violence liée à la colonisation espagnole, aux guerres d’indépendance, aux guerres civiles et aux derniers conflits (FARCS, paramilitaires, armées, narcotrafiquants) est presque une « marque de fabrique ».

Daniel Pécaut, spécialiste du domaine, propose quelques éléments de réflexion autour du manque d’un « imaginaire » démocratique...

La loi « justice et paix » de 2005  a été votée afin de permettre de pacifier la société. Même si cette loi suscite la polémique, elle espère à terme restaurer un climat de confiance.

Mais la Colombie, ce n’est pas que la violence ! Avec ses 4.5 % de croissance sur la dernière décennie, elle est un des pays les plus dynamiques de l’Amérique du Sud. La Colombie est, par exemple, le 2ème exportateur de fleurs coupées du monde…

Carthagène des Indes

Les universités colombiennes par leurs équipements, leurs services, attirent de nombreux étudiants étrangers. Carthagène, classée patrimoine de l’Unesco, est une destination prisée pour son architecture, ses fortifications, ses rues, ses manifestations culturelles. Elle est même devenue très « people ».

L’art s’expose à la Tate Gallery mais aussi dans les musées et centres d’art de Bogota. Les artistes colombiens comme Oscar Murillo, Oscar Munoz, Fernell Franco s’exposent à Paris, au Jeu de Paumes, à Londres ou à New York et ils réussissent à faire oublier par leurs créations l’ombre tutélaire de Fernando Botero.

Gabriel_Garcia_Marquez

Gabriel Garcia Marquez

La littérature colombienne qui a eu ses lettres de noblesse avec Gabriel Garcia Marquez et Alvaro Mutis (voir billets précédents du blog) est portée haut grâce à une nouvelle génération d’auteurs appartenant au post-Boom : Sergio Alvarez, Antonio Ungar, Juan Gabriel Vazquez, Fernando Vallejo, Mario Mendoza, Chaparro Madiedo, Jorge Franco, Laura Restrepo, Piedad Bonnet …

Si vous souhaitez découvrir des textes classiques comme la « Voragine » de José Eustasio Rivera, le monumental « Cents ans de solitude » de Gabriel Garcia Marquez ou bien encore découvrir des auteurs plus récents comme Antonio Ungar et Sergio Alvarez, invités lors de la semaine culturelle 2014 dans le cadre des « Belles Latinas », la bibliothèque universitaire vous propose une sélection de documents sur la littérature colombienne, sur l’histoire du pays et sur son actualité économique, politique, sociale et culturelle.

Et si vous lisez un de ces documents, vous connaitrez peut-être l’origine du mythe de « l’El Dorado ».

Vous apprendrez que ce pays n’était en fait qu’une partie de l’ancienne province appelée « Nouvelle Grenade » qui regroupait le Panama, Le Vénézuela, l’Equateur et l’actuelle Colombie.

Vous découvrirez la force de résistance des indiens face aux conquistadors espagnols et leur place réelle dans la société colombienne actuelle.

Vous comprendrez le lien entre les évènements marquants de leur histoire et les œuvres produites dans le domaine des arts et de la littérature…

Et si des choses vous manquent encore après ça, n’hésitez pas à nous faire remonter vos envies de lectures : nous pourrons sûrement les satisfaire !

by koem9327 at November 21, 2014 02:17 PM

ULCO

[Calais] Ciné-CROUS Grande guerre

Mardi 25 novembre à 18h30 à la BU de Calais, ne ratez pas la soirée projection Grande guerre : mémoires animées.

La séance est ouverte à tous. Le CROUS vous offre des sachets repas !

Le centenaire de la Grande Guerre est l’occasion de revisiter cet événement majeur de notre Histoire à travers 9 courts métrages d’animation.

Au front, dans les tranchées et sous le feu, à l’arrière, vécu notamment à travers la correspondance féminine, et jusque dans le souvenir des anciens ou dans la mémoire collective, découvrez des films captivants, sensibles et poignants, signés par des réalisateurs qui revisitent, avec leur regard contemporain, cette grande catastrophe.

En 3D, dessin animé, papier découpé, peinture ou pâte à modeler, ces films nous plongent dans leur imaginaire et démontrent une nouvelle fois la richesse et la vivacité de la création animée actuelle.

En partenariat avec l’Historial de la Grande Guerre (Péronne), le festival Anima (Bruxelles) et Les Films du Nord.

Consultez le programme ici !

___________________________________________________________________


Rating: 1.0/5 (2 votes cast)


by Adeline Rofort at November 21, 2014 01:00 PM

Lorraine (Sport)

Le microbiote : à la découverte du nouveau monde

bacteriesLes problèmes d’obésité et l’augmentation des pathologies digestives dans le monde seraient-ils causés par un déséquilibre de la flore intestinale ? Beaucoup de spécialistes le pensent et n’hésitent plus à considérer cette flore comme un organe à part entière: le « microbiote ». [Source : chapeau de l'article]

 

 

 

Où trouver ce numéro ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Rez de chaussée, Sport & vie n°147, cote PF 7

by prati5 at November 21, 2014 07:05 AM

Violette Morris : histoire d’une scandaleuse

Violette-morrisNée à Paris en 1893, Violette Morris s’est d’abord illustrée comme estafette sur le front pendant la Grande Guerre, puis comme sportive de haut niveau, notamment en course automobile où elle gagna le Bol d’Or en 1927 devant des concurrents masculins. Mais en 1930, la Fédération féminine sportive de France la condamne pour  » mauvais exemple aux jeunes filles « . Marginalisée, Violette fréquente les artistes, se fait couper les seins et s’installe avec sa compagne sur une péniche. Un homme venu la menacer y meurt sous les coups d’une arme à feu… Acquittée pour légitime défense, elle n’en devient pas moins une femme dangereuse, réputation qu’elle justifie en fréquentant les milieux collaborationnistes et allemands sous l’Occupation. A la tête d’un garage réquisitionné par la Luftwaffe tout en se livrant au marché noir, elle est accusée d’être agent de la Gestapo. Sa fin tragique sous les balles de la résistance normande en 1944 scelle le destin d’une figure hors norme qui n’a pas pu trouver sa place dans la France de l’entre-deux-guerres. Mal connu, objet d’une légende noire, le  » dossier Violette Morris  » méritait d’être rouvert. Une enquête minutieuse dans les archives des services secrets de la France libre, de la police, des procès en cour de justice de la Libération, et auprès des témoins en Normandie ne conclut pas à sa culpabilité. Et si Violette Morris incarnait tous les démons refoulés d’une époque ? [Source : 4e de couverture]

 

 

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Rez de chaussée, cote 796.06 FRO

by prati5 at November 21, 2014 07:03 AM

Reims

Manuels en santé : nouvelle livraison !

Manuels en santé : nouvelle livraison !

Nos collections de manuels disponibles dans la Salle de spécialités médicales s’enrichissent. Venez consulter : - les nouveaux fondamentaux de la collection « DFGSM 2-3 médecine » :   - les titres 2014 de la collection « Comprendre par les dossiers DFASM/iECN » :           … et 8 autres titres à [...]

by Camille Tatinclaux at November 21, 2014 07:00 AM

Lorraine (Développement Durable)

Natures en ville : des pratiques en controverses. Genève. 28 novembre 2014

geographie-environnement

La thématique de la nature en ville croît en importance tant dans la recherche académique que dans le monde politique. D’un côté, les références à une ville vivante, faite d’interactions entre humains et non-humains se manifestant sous des formes et dans des espaces variables organisent aujourd’hui un corpus cohérent sur la nature urbaine. De l’autre, les politiques de biodiversité, de verdissement, ou encore de jardinage voire d’agriculture urbaine, dont le programme « Nature en ville » du canton de Genève constitue un exemple récent, nous montrent une existence politique de ce sujet et un enjeu pour les acteurs des territoires à se positionner sur cette thématique.

 

 

En savoir plus :

Lieu : Théâtre de l’Usine, premier étage – Rue de la Coulouvrenière 11 Genève, Confédération Suisse (1204)

Date : vendredi 28 novembre 2014

Programme

by prati5 at November 21, 2014 06:37 AM

Poitiers (Droit-Lettres)

Le droit du travail en gesticulant

Une fiche de paie géante, l’arbre généalogique des syndicats, une guitare, une brouette et deux conférenciers gesticulants… En collaboration avec l’association Filmer le Travail, l’Université de Poitiers accueille Franck Lepage et Gaël Tanguy, de la coopérative d’éducation populaire Le Pavé. … Lire la suite

by Léa Maubon at November 21, 2014 06:30 AM

Rennes 2

On déménage les livres du fonds ancien...

Jim Kuhn, Daniel Chester French's 1904 Boston Public Library Bronze Door, licence CC: BY 2.0 .Source [Flick'r]
la salle sera fermée une semaine.

Les rayonnages du fonds ancien présentent des défaillances et menacent la sécurité des agents et des ouvrages. Ils seront remplacés progressivement par des rayonnages neufs. Lors de la semaine prochaine, les livres seront donc déplacés et les rayonnages démontés. Cette opération nous contraint à fermer l'accès à la salle de consultation du fonds ancien entre le 24 et le 28 novembre inclus.

Pour mémoire nous rappelons que les livres anciens de Rennes 2, signalés dans le catalogue, sont accessibles tous les jours entre 14h et 17h dans la salle de consultation qui leur est réservée. Pour accéder à cette salle, il suffit de se présenter au bureau de renseignements de la BU. L'accès est possible pour tous les enseignants, étudiants, chercheurs et lecteurs autorisés justifiant d'une recherche en cours. Pour des raisons liées à la conservation, nous ne pouvons cependant répondre à toutes les demandes : en effet certains livres sont en trop mauvais état. D'autres, déjà numérisés, sont accessibles sur notre bibliothèque numérique ou sur Gallica.

Pour une découverte plus spécifique de quelques exemplaires remarquables, vous pouvez aussi vous inscrire, deux fois par an, aux ateliers de découverte du livre ancien. Des expositions sont organisées régulièrement et sur ce blog une fois par mois un billet vous présente quelques ouvrages particuliers comme celui-ci ou celui-là.

Accueil téléphonique tous les après-midi : 02 99 14 12 08. Contacts :

by bouge-grandon_d at November 21, 2014 06:00 AM

November 20, 2014

BIU Santé

Viollet-le-Duc, les visions d’un architecte

Exposition à la Cité de l’architecture

Aujourd’hui, jeudi 20 novembre 2014, vient d’ouvrir la nouvelle exposition de la Cité de l’architecture : Viollet-le-Duc, les visions d’un architecte.

Jusqu’au 9 mars 2015 vous pourrez y découvrir un visage inhabituel de cet architecte controversé, dans une exposition insistant sur son côté visionnaire.

À cette occasion, la BIU Santé a prêté l’un de ses ouvrages :

Traité complet de l’anatomie de l’homme de J.-B. Bourgery et N.H. Jacob.- Paris, 1832-1854. tome I.

En savoir plus

Le site de l’exposition

Le communiqué de presse de l’exposition

Viollet-le-Duc, les visions d'un architecte
À l’occasion du 200e anniversaire de la naissance d’Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879), cette exposition rétrospective présente l’œuvre singulière de ce grand architecte, théoricien et restaurateur, fondateur du musée de Sculpture comparée dont le musée des Monuments français est l’héritier.
Debut: 11/20/2014
Fin: 03/09/2015
1, place du Trocadéro et du 11-novembre
Paris, Île-de-France
75116
FR

Cet article Viollet-le-Duc, les visions d’un architecte est apparu en premier sur Bibliothèque interuniversitaire de Santé - Paris.

by biusante at November 20, 2014 12:50 PM

Lorraine (KinErgo)

Ergothérapeute-psychomotricien

PrésenErgotherapeute-psychomotricientation de l’éditeur

Cet ouvrage vous accompagne durant votre préparation aux concours d’ergothérapeute et de psychomotricien, deux professions en plein développement. Très complet, il vous permet de vous entraîner et d’aborder avec sérénité les épreuves de chacun de ces concours. Outre une présentation détaillée des métiers d’ergothérapeute et de psychomotricien, ainsi que des épreuves et de la formation, ce guide vous propose :

 

  • un carnet d’adresses pour sélectionner les établissements où concourir ;
  • des conseils méthodologiques pour chacune des épreuves écrites ;
  • des rappels de cours et des exercices corrigés pour préparer les épreuves (contraction de texte, tests psychotechniques, biologie et physique) ;
  • des sujets d’annales corrigés récents permettant de vous entraîner aux épreuves types de chacun des concours.

 

Voir le sommaire en PDF, grâce au site Unithèque

 

Ergothérapeute-psychomotricien, Objectif : Métiers de la santé / Caroline Binet, Perrine Champetier, Florence Colonna, Studyrama, (2014).

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque Santé – Médecine – Salles de lecture – Livre – LB MAS

by caubert1 at November 20, 2014 09:00 AM

Reims

Panorama des revues éducation

Panorama des revues éducation

  Les numéros du mois de novembre sont arrivés et vous attendent dans vos BU Éducation et formation, n’hésitez pas à venir les emprunter ! Pour les découvrir c’est par ici ! Vous cherchez un numéro plus ancien ou d’autres titres de revue ? Le catalogue et toute l’équipe de la BU sont à votre [...]

by marqui02 at November 20, 2014 08:11 AM

Lorraine (Sport)

Penser le sport scolaire. Pensées sur le sport scolaire 1880-2013

penser-le-sport-scolaire-livreLe sport scolaire fait partie des institutions qui se sont imposées dans le monde de la pratique sportive auprès de nombreuses générations. les cohortes d’élèves se sont succédé ! Mais bien souvent la forme qu’il représente pour les enfants diffère largement de celle qui avait fait les jours heureux de leurs parents. Le visage que présente le sport dans le cade scolaire est extrêmement versatile. Il constitue régulièrement un des axes de la première épreuve d’admissibilité, relative à l’histoire et à la culture de l’éducation physique, dans les différents concours (CAPEPS, agrégation interne, agrégation externe). [Source : 4e de couverture]

 

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Rez-de-chaussée, cote 796.09 PEN

by prati5 at November 20, 2014 07:28 AM

Lorraine (Développement Durable)

Une ferme expérimentale tournée vers l’autonomie grâce au méthaniseur

ferme-de-la-bouzoule

La ferme expérimentale de la Bouzule est l’une des deux dernières fermes adossées à une école d’ingénieurs en France. En 2008, l’école Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires (ENSAIA)  a choisi de se tourner vers la transition énergétique et écologique. Cette transition s’appuie à la fois sur un allongement des rotations pour les cultures, un moindre usage des pesticides et plus spécifiquement par le développement de la méthanisation.

Ainsi depuis peu la fosse à fumier est presque vide et l’odeur caractéristique du purin est en passe de disparaître. Désormais, fumier et lisier sont recueillis et déposés dans les cuves d’un méthaniseur. Tout en évitant le rejet dans l’atmosphère de 300 tonnes d’équivalent CO2 par an, cette technologie produit de l’énergie et de l’engrais.

 

Accès à la brochure de la ferme de la Bouzoule

by prati5 at November 20, 2014 07:25 AM

Lorraine (Sport)

Carrefour de la performance. INSEP

insep-carrefour-performance-2014

Fort du succès des précédentes éditions, l’INSEP organise la 5e édition du Carrefour de la Performance, le lundi 1er décembre 2014 de 14h à 19h, au sein de la Halle Maigrot.

 

 

En présence de Thierry Braillard, secrétaire d’État aux sports et parrainée par Jackson Richardson (médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992 et double champion du monde de handball), cette rencontre donnera l’occasion aux sportifs de haut niveau, sportifs professionnels et managers d’entreprises, d’échanger, trouver des synergies et partager des préoccupations communes autour de l’emploi.

 

by prati5 at November 20, 2014 06:54 AM

Savoie

Problème Google Scholar et résolveur de liens

Si vous aviez paramétré Google Scholar de manière à ce que la mention de la disponibilité du texte intégral d’un article dans notre collection numérique apparaisse en regard des résultats de votre recherche, vous avez remarqué que depuis hier matin cette fonctionnalité est désactivée.

Le problème a été identifié par le fournisseur de notre résolveur de liens, et tout devrait rentrer dans l’ordre en début de semaine prochaine.
La fonction de rebond d’une référence bibliographique au texte intégral d’un article n’est pas affectée par ce dysfonctionnement.

Vous ne saviez pas que vous pouviez bénéficier de cette fonctionnalité sur Google Scholar ? 
Retrouvez les explications nécessaires au paramétrage dans le descriptif de Google Scholar sur nos pages dédiées à la documentation numérique.

by Gaël Revelin at November 20, 2014 06:49 AM