Planet'BU

Agrégation de flux RSS issus de blogs mis en place par des bibliothèques universitaires. Nous suivre sur twitter : @Planet_BU

February 27, 2017

Poitiers (Droit-Lettres)

Ça, c’est du bon boulot !

Regarder et penser le travail autrement La 8e édition du festival international Filmer le travail s’est achevée le 19 février dernier. Espace de réflexion et de débats citoyens sur l’évolution, les mutations et l’avenir du travail au travers de la … Lire la suite

by Marion Moenaert at February 27, 2017 06:20 AM

February 24, 2017

BIU Santé

Accès modifié au pôle Médecine (28/2)

Attention, l’accès au pôle Médecine de la BIU Santé sera modifié le mardi 28 février 2017.

Laccès à l’université se fera par le 85, boulevard Saint-Germain.

Si la porte est fermée, SONNEZ pour qu’on vous ouvre !

85bsg

Les salles de lecture seront ouvertes comme à l’accoutumée, vous pourrez donc venir travailler au 12, rue de l’École-de-Médecine. La bibliothèque sera ouverte normalement de 9h à 20h.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Cet article Accès modifié au pôle Médecine (28/2) est apparu en premier sur Le blog actualités de la BIU Santé.

by biusante at February 24, 2017 10:20 AM

Lille 3

Nouvelle présentation pour Le Vase qui parle, exposé à Toulouse

Musée Saint-Raymond jusqu’au 17 septembre 2017.

Le Vase qui parle, reproduction géante d’un vase grec antique du palais des Beaux-arts de Lille, est mis à l’honneur au cœur d’une exposition où seront présentés le vase de Lille et des vases grecs du Musée Saint-Raymond. À voir (et à écouter) à partir du 4 mars 2017.

#vasequiparle

Si les vases grecs pouvaient parler, quelles histoires nous raconteraient-ils ? Des histoires de dieux, de déesses, de héros, de guerriers valeureux à n’en pas douter ! Le Vase qui parle en est une belle illustration. Il s’agit en effet de la reproduction géante d’une rare céramique grecque du VIe siècle avant notre ère, conservée au Palais des Beaux-Arts de Lille, sur laquelle sont représentés des sujets liés à la guerre de Troie : Jugement de Pâris et combats guerriers.

vqplille

« Moi qui vous parle, je suis la reproduction à grande échelle d’un vase en terre cuite. Je n’ai pas toujours été exposé comme une œuvre d’art. Au départ, j’ai été fabriqué pour conserver les huiles aromatiques. »

« Je m’adresse à tous les publics de 7 à 107 ans, aux connaisseurs comme aux curieux »

Reproduit en très grande dimension, le Vase qui parle dit tout de lui aux visiteurs. Si, dans les précédentes expositions, le Vase qui parle discourait à travers des casques audio portés par les visiteurs, il s’exprime cette fois au plus grand nombre et se fait le guide pour indiquer qui sont les personnages qui le décorent, que sont-ils en train de faire et pourquoi, comment sont-ils habillés, quels sont les objets qu’ils tiennent. Ce dispositif numérique innovant, conçu par l’université Lille 3 avec Devocité, contribue à diffuser et transmettre les savoirs au plus grand nombre. Il occupe le cœur de cette exposition et constitue une opportunité pour le musée Saint-Raymond de présenter des vases grecs exceptionnellement sortis de ses réserves, tandis que le vase original est généreusement prêté par le Palais des beaux-arts de Lille pour une émotion encore plus forte.

Fragment de cratère à volutes à figures noires du musée Saint-Raymond (MSR.Inv. 26.102) - photographie de J.-F. PeiréFragment de cratère à volutes à figures noires du musée Saint-Raymond (MSR.Inv. 26.102) – photographie de J.-F. Peiré

Le Vase qui parle est un dispositif innovant conçu par l’Université de Lille et Devocité, porté par le Service commun de la documentation de Lille 3 avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre de l’appel à projets 2012 « Services numériques culturels innovants ». Il a également été lauréat désigné par Pictanovo de l’édition 2012 d’Expériences Interactives.

Informations pratiques

Le Vase qui parle
Exposition du 4 mars au 17 septembre 2017
Musée Saint-Raymond
Place Saint-Sernin

Ouvert tous les jours (sauf 1er mai), de 10h00 à 18h00
La visite de l’exposition est comprise dans le droit d’entrée à la collection permanente (4€).
Gratuit pour les étudiants et les moins de 18 ans

Pour en savoir plus

11057718-18337658

by Christophe Hugot at February 24, 2017 07:10 AM

February 23, 2017

BIU Santé

Formations : il reste des places !

720px-US-NLM-PubMed-Logo.svgVous souhaitez vous initier à l’Evidence-Based Medicine (EBM) et maîtriser la base Cochrane, optimiser vos recherches sur PubMed et tout savoir du MeSH ? Bonne nouvelle : quelques places sont encore disponibles pour les prochaines séances de formation de la BIU Santé.

Cochrane_Library_Logo_RGB

La séance consacrée à la Cochrane Library et l’EBM aura lieu mardi 28 février, de 17 à 19h30, celle consacrée à PubMed (niveau 1) le samedi 11 mars, de 14h à 16h30.

Pour s’inscrire gratuitement et consulter le calendrier complet des sessions du 1er semestre 2017, il suffit de suivre les instructions sur le site de la bibliothèque.

Attention, faites vite : le nombre de places est limité !

EBM - Cochrane
Debut: 02/28/2017 05:00 pm
Fin: 02/28/2017
Duree: 2 heures: and 30 minutes
12, rue de l'Ecole de Médecine
Paris
75006
FR
PubMed 1
Debut: 03/11/2017 02:00 pm
Fin: 03/11/2017
Duree: 2 heures: and 30 minutes
12, rue de l'Ecole de Médecine
Paris
75006
FR

 

Cet article Formations : il reste des places ! est apparu en premier sur Le blog actualités de la BIU Santé.

by Alexandre Boutet at February 23, 2017 12:57 PM

Nice (Tandem)

Liberté – Egalité – Fraternité et les devises du monde

Dans le hall de la BU DROIT, l’exposition sur LA LAICITE EN QUESTIONS émanant de la BNF (Bibliothèque Nationale de France) est à votre disposition depuis lundi 30 janvier. Pour ceux qui n’auront pas le loisir de s’attarder sur place, voici le site où vous pourrez lire son contenu : BNF laicité en questions.

Rappelons qu’il existe une Journée nationale de la laïcité le 9 décembre, cette date coïncidant avec le vote de la loi de séparation de l’église et de l’état en 1905.
“Je veux l’Eglise chez elle et l’Etat chez lui”. Victor Hugo – Discours à l’Assemblée Nationale en 1850-.

Pour prolonger cette exposition, nous vous proposons les devises nationales (pas toutes officielles) sur les différents continents. Leur thème reflète l’histoire et la culture de chaque pays. Une devise peut-être résumée ainsi : une formule brève qui indique une règle de conduite dans une nation.

« Liberté, Égalité, Fraternité ». Tout le monde connaît la devise de la France. Certainement la plus belle, la plus raisonnée… avec ces trois beaux concepts ! A quel prix cependant… Elle est originaire de la Révolution française et sera officialisée sous la IIIe République. C’est également à cette période que les privilèges ecclésiastiques ont commencé à être abolis dans la Déclaration des droits de l’homme. L’enseignement public devenant laïque, une instruction morale et civique remplace la morale religieuse.

C’est donc la loi du 9 décembre 1905 qui codifie les principes de la laïcité en France. Elle confirme dans son article 1er du Titre 1er Principes, la liberté de conscience, déjà présente dans l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, et le libre exercice des cultes. Enfin, selon l’article 2 du même Titre 1er : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

 

En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.»

Connaissez-vous les devises des autres pays ?

Les devises africaines

Les thèmes qui priment sont le travail, l’unité, la justice et la liberté, par ex. :  « Unité, Travail, Justice » (Gabon) …

Les devises asiatiques

Les thèmes les plus récurrents dans les devises sont généralement basés sur la puissance, la religion et la paix, par ex. :   “Compter sur ses propres forces” (Chine)…

Les devises nord et sud-américaines

La foi en Dieu est très représentée, tout comme la fierté de la nation, la liberté et la force, ex . : « La patrie ou la mort, nous vaincrons » (Cuba)…

Les devises océaniques (Australie, etc.)

La paix et Dieu reviennent régulièrement, ex. : (« Dieu et Tonga sont mes héritages« ) (Ile Tonga)…

Les devises européennes

Les thèmes sont plus diversifiés selon les pays, ex. : « Encore et au-delà » (Espagne)… – « Unie dans la diversité » (Union européenne)…

Les devises originales

Certains pays ont trouvé des devises un plus originales , ex. :  « Que tombent les pluies » (Botswana) – « Paix dans la maison, paix dans le monde » (Turquie) …

 

Vous trouverez aussi la liste mondiale avec ses drapeaux :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_devises_nationales

 

Testez vos connaissances avec ce jeu sous forme de Quizz !

ek & mn

Sources :

http://www.journee-mondiale.com/421/journee-nationale-de-la-laicite.htm (consulté le 06/02/2017 )

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_la%C3%AFcit%C3%A9_en_France (consulté le 06/02/2017)

https://scribium.com/julien-poncelet/les-devises-nationales-dans-le-monde-8fq2az (consulté le 06/02/2017)

Images : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Liberte-egalite-fraternite-tympan-eglise-saint-pancrace-aups-var.jpg

Icone: Profile Lightbulb by icon 54 from the Noun Project

 

by Evelyne Khiari at February 23, 2017 10:24 AM

Poitiers (Sciences)

Nouveautés ebooks sciences et techniques #8

Votre bibliothèque vous propose un large choix de ebooks (livres numériques), téléchargeables et empruntables, 24 heures sur 24, de partout. Via la plateforme Dawsonera, 809 ebooks sont disponibles, abordant essentiellement les domaines suivants : sciences et techniques, informatique, sciences sociales et humaines. Nouveautés janvier 2017 : Informatique Programmer en Fortran : Fortran 90 et ses …

Continuer à lire »

by Armelle Gauthier at February 23, 2017 06:30 AM

February 22, 2017

BIU Santé

58 ebooks Wiley en Soins Infirmiers

1280px-wiley_logo-svg

Dans l’offre d’ebooks Collex 2016 négociée par la BIU Santé avec l’éditeur Wiley, les Soins Infirmiers sont à l’honneur : près d’une soixantaine de titres explorent et développent la connaissance des sciences infirmières.

1280px-wiley_logo-svgAdvanced Nursing Practice in Pain Management

Du management des services aux techniques de soins, ces ebooks exposent les enjeux de la pratique professionnelle infirmière, du patient nouveau-né à la personne âgée, et apportent des réponses pratiques à un large ensemble de pathologies dans des environnements divers.

Ces titres sont disponibles au téléchargement jusqu’au 30 juin 2017 pour l’ensemble des membres des communautés universitaires médicales concernées par le Collex 2016.

1280px-wiley_logo-svgThe Care Home Handbook 1280px-wiley_logo-svgEmergency Care and the Public’s Health

Consulter et télécharger les 58 ebooks Wiley Collex 2016 en Soins Infirmiers

 

Thomas Violet

Cet article 58 ebooks Wiley en Soins Infirmiers est apparu en premier sur Le blog actualités de la BIU Santé.

by Thomas Violet at February 22, 2017 03:30 PM

Poitiers (Droit-Lettres)

« Sur les chemins noirs » de Sylvain Tesson

Sylvain Tesson est écrivain, géographe, voyageur, grand marcheur. Son truc : vivre et dormir dehors, traverser les grands espaces, griffonner ses impressions. En 2014, ce « stégophile » (= qui aime escalader les toitures) chute d’un toit et se retrouve en miettes, dix … Lire la suite

by Olivier Pouvreau at February 22, 2017 06:10 AM

February 21, 2017

Lille 3

Qui était Amelia Edwards ?

Archéologue ? Écrivaine spécialiste en voyages ? Romancière ? Journaliste ? Musicienne ? Linguiste ? Collectrice de fonds ? Féministe ? L’article « Who was Amelia Edwards? » de Penelope Tuson, publié en juin 2015 sur le blog de l’éditeur Oxford university Press « OUPblog », brosse le portrait de cette femme hors du commun. La traduction française inédite publiée sur « Insula » est réalisée par Noémie Krol, étudiante en Master « Traduction Spécialisée Multilingue »-TSM, de l’Université Lille3.

Contrairement aux autres billets publiés par « Insula », les traductions issues de « OUPblog » ne sont pas publiées sous une licence en libre accès.

Amelia B. Edwards, 1890 - via Wikimedia CommonsAmelia B. Edwards, 1890 – via Wikimedia Commons

Étonnamment, peu de personnes ont entendu parler d’Amelia Edwards. Les archéologues la connaissent en tant que fondatrice de la Fondation pour l’exploration de l’Égypte, mise en place en 1882, et de la chaire d’égyptologie à l’University College de Londres, créée en 1892 grâce à un legs qu’elle a laissé à sa mort. Le premier titulaire de la chaire Edwards, Flinders Petrie, a été nommé sur les recommandations d’Amelia et son nom est toujours en lien avec la chaire d’archéologie égyptienne.

Vers la fin du XIXe siècle, Amelia Edwards a travaillé plus que quiconque pour susciter l’intérêt pour l’Égypte ancienne. En 1873, alors âgée de 42 ans, Amelia Edwards fit un voyage le long du Nil. Elle fut tellement ravie d’avoir fait des fouilles en amateur à Abou Simbel qu’elle retourna en Angleterre, déterminée à consacrer le reste de sa vie à promouvoir l’égyptologie en tant que discipline scientifique. Elle a fait des recherches sur le sujet et a étudié les hiéroglyphes en autodidacte. En 1877, elle a publié un long compte-rendu de son voyage, A Thousand Miles up the Nile, qui fut agréable à lire, et bien écrit d’un point de vue scientifique, et magnifiquement enrichi par ses propres illustrations peintes à l’aquarelle. Le livre a marqué un tournant dans l’écriture des livres de voyage des femmes en se concentrant sur le domaine traditionnellement masculin de l’histoire et de la recherche et en ignorant surtout la vie domestique des femmes, domaine dont Amelia a déclaré qu’elle n’avait pas vraiment eu l’occasion d’étudier.

Western Women Travelling East 1716-1916 par Penelope Tuson - OUP 2014Western Women Travelling East 1716-1916 par Penelope Tuson – OUP 2014

En une décennie, Amelia Edwards s’était tellement spécialisée en Égypte ancienne qu’elle participait régulièrement à la rédaction de revues universitaires. Elle s’est également investie dans la recherche de fonds auprès de professionnels et d’amateurs pour les travaux d’excavation et pour la préservation systématique et rigoureuse des monuments. Elle avait une énergie et une endurance physique énorme ainsi qu’une certaine aisance pour s’exprimer en public, talent qui a été brillamment mis en avant en 1889 lorsqu’elle a entrepris une grande tournée de conférences aux États-Unis. Pendant cinq mois, elle a sillonné le continent, s’exprimant parfois devant des auditoires de plus de deux mille personnes. Quand elle s’est cassé le bras quelques heures avant une conférence à Columbus, elle a trouvé un chirurgien pour réduire la fracture et elle s’est rendue à l’événement. Elle a reçu trois titres de docteur honoris causa de la part des universités américaines.

Abou Simbel dessiné par Amelia B. Edwards, 1870. Domaine public via Wikimedia Commons.Abou Simbel dessiné par Amelia B. Edwards, 1870. Domaine public via Wikimedia Commons.

Sans surprise, on se souviendra de la vie d’Amelia Edwards dans le contexte de l’archéologie. Cependant, elle était universelle. La traversée sur le Nil était un voyage qu’elle a entrepris à l’aube de la quarantaine alors qu’elle s’était déjà fait un nom en tant qu’écrivaine grâce au récit d’une randonnée organisée dans les Dolomites. Publié en 1873, Untrodden Peaks and Unfrequented Valleys est toujours l’un des meilleurs livres de voyage jamais publiés sur la région et met en lumière avec une pointe d’exubérance et de spiritualité la glorieuse beauté des montagnes ainsi que leurs communautés précédemment isolées. Contrairement aux Alpes, la région n’a pas été envahie par les touristes. Les occasions de dessiner, de jardiner et de faire de l’alpinisme étaient nombreuses. Vous pouviez même entendre des airs de Verdi, parfaitement interprétés dans une auberge de village par le ténor local. Pour Amelia Edwards, elle-même chanteuse de talent, c’était un plus.

À l’époque où elle a entrepris son voyage dans les Dolomites, l’égyptologue était déjà une célèbre romancière. Elle a écrit des articles, des poèmes et des histoires policières pour plusieurs revues dont celle de Charles Dickens, Household Words, et elle fut l’une des premières à apporter sa contribution à la revue mensuelle féministe English Woman’s Journal, lancée en 1858. Son best-seller, Histoire de Barbara, évoque la bigamie et l’infidélité, thèmes avant-gardistes mais néanmoins populaires de l’époque victorienne, tandis que son héroïne éponyme est une femme cosmopolite, fougueuse et érudite.

Amelia Edwards est devenue par la suite vice-présidente de la Society for Promoting Women’s Suffrage (association de promotion du vote des femmes). Elle est l’une des nombreuses femmes européennes aux multiples talents à avoir changé la nature des récits de voyage chez les femmes. Jane Dieulafoy, Ella Sykes, Isabella Bird, Lady Anne Blunt, et Gertrude Bell ont toutes réussi à leur manière à dépasser les limites conventionnelles du voyage féminin. Qu’elles soient mariées ou célibataires, elles n’ont plus accepté que leurs intérêts et leurs récits soient réduits à des sujets littéraires et domestiques afin de garantir la publication. Bien que leur attitude à l’égard de la campagne pour le suffrage des femmes diffère parfois, elles ont toutes revendiqué leur droit d’être prises au sérieux au sein du monde masculin de la science, de la géopolitique et de la diplomatie.

Archéologue ? Écrivaine spécialiste en voyages ? Romancière ? Journaliste ? Musicienne ? Linguiste ? Collectrice de fonds ? Féministe ? Amelia Edwards était plus qu’à la hauteur pour effectuer n’importe quelle tâche. Après sa mort, à l’âge de 60 ans, sa cousine, Matilda Betham-Edwards, a déclaré que, si elle avait vécu plus longtemps, Amelia aurait probablement laissé de côté l’égyptologie et se serait lancée dans un nouveau projet qui aurait eu autant de succès. « Qui peut savoir ? Elle se serait sûrement jetée à corps perdu dans les débats agités sur les droits des femmes… Non seulement elle avait l’étoffe d’un dirigeant puissant et d’un chef de parti, mais aussi de Premier ministre. »

Traduction réalisée par Noémie Krol,
étudiante du Master « Traduction Spécialisée Multilingue » – TSM, de l’Université Lille 3.

newlogoTSMPlus d’informations sur le Master TSM :
www.univ-lille3.fr/ufr-lea/formations/masters/tsm
Blog du Master : blog MasterTSM@Lille
Facebook : facebook.com/MasterTSMLille3
Twitter : @Master_TSM

Les traductions publiées par « Insula » le sont avec l’accord des auteurs ou du responsable éditorial du site ou du blog concerné. Nous les en remercions chaleureusement.

Abou Simbel. Photo par Dennis Jarvis. CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons. Abou Simbel. Photo par Dennis Jarvis. CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons.

by Penelope Tuson at February 21, 2017 08:42 AM

February 20, 2017

BIU Santé

RHippocrate le 23/2 : La recherche sur l’embryon

Les rencontres d’Hippocrate

Logo rencontres d'HippocrateLa prochaine « Rencontre d’Hippocrate » aura lieu le jeudi 23 février 2017,

sur le thème «La recherche sur l’embryon».

Conférence prononcée par Arnold MUNNICH, pédiatre et généticien français, créateur et chef du département de génétique médicale de l’hôpital Necker-Enfants malades.

La conférence aura lieu dans l’amphithéâtre Frézal (15, rue de l’École-de-Médecine, site des Cordeliers, 2e étage) de 18h à 20h30. Elle sera filmée puis mise en ligne à l’adresse suivante.

L’accès à ces rencontres est libre et ne nécessite pas d’inscription.

Retrouvez le programme 2016-2017 et les vidéos des sessions précédentes en cliquant sur ce lien.

Vous pouvez également consulter les bibliographies élaborées par les BU de Paris Descartes en cliquant ici.

La recherche sur l’embryon
Rencontres d'Hippocrate : La recherche sur l’embryon
Debut: 02/23/2017 06:00 pm
15, rue de l'École-de-Médecine
Paris, Île-de-France
75006
FR

Cet article RHippocrate le 23/2 : La recherche sur l’embryon est apparu en premier sur Le blog actualités de la BIU Santé.

by biusante at February 20, 2017 10:19 AM