Planet'BU

Agrégation de flux RSS issus de blogs mis en place par des bibliothèques universitaires. Nous suivre sur twitter : @Planet_BU

May 27, 2016

BIU Santé

Pharmacies du monde, épisode 5

L’été approche et les Pharmacies du monde sont de retour pour un nouvel épisode !

Une grande partie de la carte est désormais couverte grâce à vous : du nord au sud, de Lausanne à Cape-Town, et d’est en ouest, de Séoul à New York.

long-beach-koh-lanta-thailande-pharmofRemarquerez-vous dans ce billet :

  • un pharmacien avec un qualificatif très original ;
  • une pharmacie dont le nom évoque le contraire du doute ;
  • une pharmacie qui a les pieds dans le sable ?

Un grand merci aux contributeurs de cette nouvelle galerie : @Pharmof (Ko Lanta), Francois Maignen (alias @PotardDechaine sur Twitter : Cape-Town, George et Franschloek), Frédéric Bonté (Séoul), Guy Cobolet (Nyon, Lausanne et New York), André Frogerais (Grasse et Hoi An), Olivier Lafont (Vintimille et Montpellier) et Philippe Fourret (Louxor).

Si pendant vos vacances d’été, au détour d’une rue, vous rencontrez une pharmacie qui sort de l’ordinaire, ancienne, jolie, ou amusante, pensez à nous envoyer une photo. Elles seront publiées sur notre blog et viendront compléter la carte. Alors, tous à vos appareils photos et bonnes vacances !

Vous pouvez envoyer vos photographies à l’adresse suivante : blog@biusante.parisdescartes.fr

Pour consulter l’ensemble des photographies reçues à ce jour, rendez-vous sur la rubrique du blog : Pharmacies du monde.

Sidonie Vicet

Pharmacies du Monde Episode 5

Afficher la carte intégrée en mode plein écran

Cet article Pharmacies du monde, épisode 5 est apparu en premier sur Le blog actualités de la BIU Santé.

by Sidonie Vicet at May 27, 2016 08:59 AM

Lorraine (Développement Durable)

Nature, culture : la fin des frontières ?

SciencesHumaines-281S_2016Le numéro 281 du mois de mai 2016 de Sciences humaines interroge la frontière entre nature et culture.

 

En plongeant au cœur de la machine humaine pour y étudier l’action des gènes, les chercheurs ont découvert ceci : le milieu est déjà là. L’action de l’environnement se fait déjà sentir dans les arcanes du vivant. Impossible de départager le dedans et le dehors, l’inné et l’acquis, la nature et la culture. Chez l’humain ou ses cousins mammifères, nature et culture ne sont pas deux couches superposées, ce sont des ingrédients qui s’entrelacent.

Nature et culture s’entremêlent au plus profond de nos cerveaux comme le montrent les recherches sur la plasticité cérébrale. L’épigenèse, nouveau champ de recherche, montre que l’action des gènes et celle du milieu se combinent pour façonner un organisme ; le corps humain évolue aussi en fonction des règles du mariage ou du régime alimentaire. Autant de recherches qui remettent en cause une vieille frontière entre les mondes de la nature et de la culture.

Le dualisme nature/culture qui structure profondément nos schémas de pensée doit donc être repensé. Les anthropologues s’y emploient à leur manière. Les posthumains croient possible de fusionner la nature et la culture, l’artificiel et le naturel, la technique et le vivant, les circuits biologiques et les circuits électroniques pour prendre les commandes de notre évolution, pour former une espèce nouvelle.

 

 

Mots clés : Cerveau, Corps humain, Anthropologie, Robot

 

 

Où trouver cette revue ?

Bibliothèque des Sciences et techniques1e étage, Sciences humaines n° 281, 2016 cote PG1

 

 

Sélection bibliographique

Par-delà le développement durable : nature, culture(s) et coopérations(s)

Au nom du vivant : plaidoyer pour réconcilier l’homme et la nature

 

 

Liens connexes

Redéfinir le le concept de Nature

 

by prati5 at May 27, 2016 07:00 AM

Rennes 2

Le Front Populaire a 80 ans : épisode 1

Le Front Populaire par Jean Vigreux
La République est en danger

Ce billet et les trois autres à venir sont une synthèse de l'ouvrage de Jean Vigreux intitulé Le Front populaire paru dans la collection Que sais-je et également disponible en ligne après authentification sésame Rennes 2 ici.
L'auteur présente le Front populaire comme "faisant partie des moments fondateurs de l'histoire contemporaine de la France [...] ayant suscité des espoirs ou des désenchantements, mais aussi des peurs et une aversion, ses traces restent profondes au sein de la culture nationale". Trois dynamiques le composent : un mouvement social, une séquence politique et un foisonnement culturel sans précédent.
Son histoire a été revisitée récemment grâce à l'ouverture d'archives nouvelles dites Fonds de Moscou. Ces archives, constituées des fonds de surveillance de police ou d'organismes spoliés par l'occupant allemand avec la bénédiction de Vichy, furent récupérées par les soviétiques en 1945 et rendues à la France dans les années 90 après l'effondrement de l'URSS.

Le contexte historique qui amène la création du Front populaire est l'arrivée d'Hitler au pouvoir qui agite les adversaires de la République, l'antiparlementarisme renaît au sein des ligues ou formations d'extrême-droite qui profitent de l'affaire Stavisky pour créer le chaos jusqu'à une manifestation très violente qui fit 15 morts et 328 blessés en février 1934. En réaction, les partisans de la république organisent une contre-manifestation le 6 février 1934 (voir cette vidéo). Le Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes (CVIA) est créé par le philosophe Alain, l'ethnologue Paul Rivet et le physicien Paul Langevin pour organiser la défense de la République et dénoncer la violence des ligues.

Après quelques difficultés, le Parti Communiste Français est incité par Dimitrov, dirigeant de l'Internationale Communiste, à se joindre au mouvement. La Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO) accepte "l'offre d'action commune contre le fascisme et la guerre"  du PCF de Thorez.

Les partis se doivent maintenant de récolter le fruit de leur union...

 
 


 

by Mireille Chereul at May 27, 2016 07:00 AM

Lille 3

« Viens, si tu n’as pas d’invitation meilleure » : le guide des dîners romains selon Martial

« ‘If you have no better offer, do come’: Martial’s guide to Roman dinner parties » est un texte de Gideon Nisbet, publié en décembre 2015 sur le blog de l’éditeur Oxford university Press : « OUPblog ». La traduction française inédite publiée sur « Insula » est réalisée par Victor Gautschi, étudiant en Master « Traduction Spécialisée Multilingue » – TSM, de l’Université Lille 3.

Contrairement aux autres billets publiés par « Insula », les traductions issues de « OUPblog » ne sont pas publiées sous une licence en libre accès.

Martial, EpigramsMartial, Epigrams (trad. par Gideon Nisbet) – Oxford university press

« Viens, si tu n’as pas d’invitation meilleure. » L’épigramme 11.52 donne vie à la Rome de l’époque de Martial (« tu sais que je touche aux bains de Stephanus…  ») et présente le poète urbain sous un angle familier. C’est aussi un morceau choisi pour les amateurs de gastronomie d’aujourd’hui cherchant à se faire une idée des plats sans prétention de l’époque antique. La laitue de l’époque était amère ; le livre de recettes romain d’Apicius (3.18.1-3) la traite comme sa semblable, la chicorée. Elle était souvent servie après avoir été baignée dans une préparation à base de vinaigre, comme les confits d’oignons qu’on retrouve dans la cuisine indienne moderne. La laitue nettoyait le palais, qu’elle soit servie en début ou (comme par le passé) en fin de repas, « C’était par la laitue que nos aïeux terminaient leurs repas. Dis-moi, pourquoi est-ce par elle que nous ouvrons les nôtres  ? » (Présents de bienvenue 14).

Les Romains considéraient néanmoins que cet incontournable des diners rendait la digestion difficile (et les diététiciens d’aujourd’hui en conviennent) ; Apicius propose (3.18.3) une recette de purée de dattes au cumin âcre à consommer en fin de repas à des fins thérapeutiques, ne lactucae laedant, « pour prévenir les effets néfastes de la salade. »

Martial a manifestement beaucoup d’œufs à utiliser. Ils devaient être bon marché dans Suburre cette semaine là, car il est clair qu’ils ne venaient pas de sa petite demeure de campagne (7.31, 7.91, 11.18). En 9.2.2 de son livre, Apicius mélange les jaunes d’œufs et la rue dans une sauce pour raie bouillie ; la rue amère est un ingrédient étonnamment fréquent des recettes à base de poisson du grand gourmet, Martial n’essaye donc pas simplement de camoufler un morceau de poisson peu ragoutant, même si son thon a visiblement grise mine. Il compte le servir en suivant les recommandations d’Apicius pour le poisson-lézard, une espèce inconnue évoquée ici pour donner une idée de l’échelle : pocher et servir avec des herbes relevées (la livèche et la rue), des épices (du poivre et du cumin), du miel, du vinaigre et l’indispensable garum, épaissi avec un peu d’amidon. Des équivalents de ces deux derniers ingrédients dans nos cuisines modernes seraient sans hésiter la sauce de poisson thaïlandaise et la farine de maïs. Le mélange aigre-doux de miel et de vinaigre est très populaire auprès des convives de la Rome moderne, qui connaissent ce type de sauce aigre (faite de nos jours avec du sucre) sous le nom d’agrodolce, accompagnant en général de l’agneau onctueux ou des légumes cuits à feu doux.

Situé en contrebas, entre le Forum et le Forum Boarium, le Vélabre était l’endroit idéal pour qui souhaitait acheter des légumes frais, et accueille encore aujourd’hui régulièrement un marché fermier ; il était particulièrement réputé pour son fromage fumé, spécialité romaine (« ce fromage […] ne doit son bon goût qu’à la fumée du Vélabre dont il fut imbibé. », Xenia 32). Les olives du Picenum sur la côte nord-ouest de l’Italie étaient une bonne option à prix abordable, mais tout gourmet se devrait de refuser celles de Martial car elles provenaient des dernières pousses de la fin de la saison (cf. 7.53, dans lequel les olives de décembre sont présentées comme un cadeau inférieur des Saturnales) ; le froid abîme les fruits, et la date optimale de récolte est encore aujourd’hui un sujet de discorde entre agriculteurs.

Avant les Romains, les amateurs grecs de gastronomie privilégiaient le poisson et les fruits de mer car il était très difficile de les obtenir frais. CC0 via Pixabay.Avant les Romains, les amateurs grecs de gastronomie privilégiaient le poisson et les fruits de mer car il était très difficile de les obtenir frais. CC0 via Pixabay.

« Je mentirai, afin que vous veniez, » la liste imaginaire de Martial nous donne une idée des plaisirs raffinés de la gastronomie de l’époque. Avant les Romains, les amateurs grecs de gastronomie privilégiaient le poisson et les fruits de mer car il était très difficile de les obtenir frais ; Apicius leur consacre deux ouvrages entiers. Je pense qu’on pourrait utiliser « entrecôtes » pour coloephia, la pièce de viande de premier choix au nom grec engloutie par la culturiste lesbienne Philénis en 7.67. On pouvait blanchir et rôtir les tétines de truie, ou les fourrer avec des oursins (Apicius 7.2.1-2). Comme c’est encore le cas aujourd’hui, les Romains aimaient consommer des abats, alors que le poulet était une viande précieuse : ce n’est que depuis très récemment que les indécentes méthodes d’élevage industriel  l’on rendu abordable. Les gibiers à plumes étaient très prisés, attrapés par des chasseurs d’oiseaux professionnels (Apophoreta 217(216)) et élevés dans des volières. Les grives ont toujours du succès dans les dîners des zones rurales du Latium, grillées en rangs sur un fourneau.

La tentation ultime de Martial n’est pourtant pas la nourriture (du moins pas celle qu’il peut se permettre d’acheter) mais les Muses ; sa vision d’auteurs intelligents se détendant ensemble et partageant leur travail vient directement de Catulle (par ex. Carmen 50). Le fait qu’il promette de ne rien réciter lui-même n’est pas surprenant : Martial accorde peu de valeur aux épigrammes lues à voix haute devant un public, même les siennes (2.1), et il préfère plutôt qu’elles circulent dans des livres pour une lecture privée (1.117). On ne connaît rien de ce Cerialis de Martial en tant que poète, mais le thème de la Gigantomachie (la guerre contre les géants) suggère un récit épique, peut-être court et appris (un « épyllion ») à la manière hellénistique d’Apollonios de Rhodes par exemple ; les amis de Catulle écrivaient des micro-épopées de ce genre, ou du moins tentaient de le faire (Carmen 35). Les poèmes rustiques de Cerialis (rura) pouvaient suivre la construction des Églogues ou des Géorgiques de Virgile : j’ai choisi les premiers car leur taille réduite les rend plus propices à l’imitation (nous en avons de Calpurnius Siculus provenant de l’époque de Néron).

Traduction réalisée par Victor Gautschi,
étudiant du Master « Traduction Spécialisée Multilingue » – TSM, de l’Université Lille 3.

newlogoTSMPlus d’informations sur le Master TSM :
www.univ-lille3.fr/ufr-lea/formations/masters/tsm
Facebook : facebook.com/MasterTSMLille3
Twitter : @Master_TSM

Les traductions publiées par « Insula » le sont avec l’accord des auteurs ou du responsable éditorial du site ou du blog concerné. Nous les en remercions chaleureusement.

thanksgiving-970055_960_720-1

by Gideon Nisbet at May 27, 2016 04:54 AM

May 26, 2016

BIU Santé

Prochaine séance de la SHP le 08/06

Le mercredi 8 juin 2016 se tiendra la prochaine séance de la Société d’histoire de la pharmacie (entrée libre), sous la présidence du Professeur Olivier Lafont.

SHPElle aura lieu en salle des Actes de la faculté de Pharmacie de Paris, à 16h30.

À l’ordre du jour :

1) Accueil par le président.

2) Informations du secrétaire général.

3) Communications :

Caricature d'Eugène Michel Chevreul (1786-1889) par Bridet. Source Medic@Caricature d’Eugène Michel Chevreul (1786-1889) par Bridet. Source Medic@

Alain Legrand : Chevreul et la couleur (15 minutes)

Florence Sirot : Fonction, lieu et produits officinaux dans les dictionnaires de la langue française (15 minutes)

Charles Davila (1828-1884)Portrait de Charles Davila (1828-1884). Extrait de la revue « La Chronique médicale : revue mensuelle de médecine historique, littéraire & anecdotique », 1934, n° 41. Source Medic@

Josette Fournier : Charles Davila (1828-1884), une jeunesse en France (15 minutes)

Quentin Gravier : Échange de lettres autour des Médicaments du Roy (15 minutes)

POMET, Pierre. Histoire générale des drogues simples... Paris : Jean-Baptiste Loyson & Augustin Pillon, 1694. Source Medic@POMET, Pierre. Histoire générale des drogues simples… Paris : Jean-Baptiste Loyson & Augustin Pillon, 1694. Source Medic@

Olivier Lafont : Ce que Pomet pensait de Lémery, révélé par le projet d’édition de 1699 de son Histoire des Drogues (15 minutes). Voir notre billet de blog de 2014 sur cet exemplaire unique.

 

 

 

 

Date : Mercredi 8 juin à 16h30.

Lieu : salle des Actes de la faculté de Pharmacie de Paris (4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris), l’entrée est libre.

Si vous souhaitez assister à cette séance, vous pouvez contacter la Société d’histoire de la pharmacie.

Sidonie Vicet

Séance de la SHP
Société d'Histoire de la Pharmacie
Debut: 06/08/2016 04:30 pm
4, avenue de l'Observatoire
Paris
75006
FR

Cet article Prochaine séance de la SHP le 08/06 est apparu en premier sur Le blog actualités de la BIU Santé.

by Sidonie Vicet at May 26, 2016 01:25 PM

ULCO

[Dunkerque] Le jeu du Moyen Âge au XVIIIe siècle

Logo-Nov14Clôturant son cycle autour du thème « Faites vos jeux ! », l’association Les Littœrales vous propose de rencontrer Ève Netchine, conservatrice en chef à la BNF qui animera la conférence vendredi 3 juin 2016 à 18h30 à la bibliothèque universitaire de Dunkerque.

Ève Netchine travaille à la bibliothèque de l’Arsenal (BnF), commissaire d’une exposition sur l’histoire des jeux (« Jeux de princes, jeux  de vilains »). Elle a publié plusieurs ouvrages sur le commerce du livre sous l’Ancien Régime et poursuit des travaux sur l’histoire du livre.

Depuis l’Antiquité, les jeux sont essentiellement décrits comme la perdition de l’homme. Pourtant les activités ludiques sont omniprésentes dans les sociétés occidentales du Moyen Âge et de l’Ancien Régime, dont on visitera les sources iconographiques et archéologiques pour vérifier avec Schiller que « l’homme n’est tout à fait homme que quand il joue. »

Entrée libre et gratuite.

Rendez-vous :

25 et 26 août 2016 : Université d’été  « Il était une fois le récit…en voyage »

Programme disponible sur le blog http://littoerales.wordpress.com ou sur simple demande par mail les.littoerales@gmail.com (atelier d’écriture à la BU 25/08 après-midi)

Inscription jusqu’au 22 août. Nombre de places limité.

 

by Elisabeth Geffroy at May 26, 2016 12:00 PM

Lorraine (KinErgo)

Massothérapie : effets, techniques et applications

PrésentatioMassothérapien de l’éditeur

Cette troisième édition, présentée de façon plus claire et attractive, s’adresse à la fois aux étudiants et aux masseurs-kinésithérapeutes désireux de rafraîchir leurs connaissances d’un seul coup d’œil grâce aux nombreuses photographies, d’enrichir leur pratique quotidienne de nouvelles techniques ou de mieux comprendre les mécanismes d’action du massage. On y trouve, regroupés dans un même volume :

 

  • une description détaillée et abondamment illustrée de toutes les manœuvres de base et de leurs applications régionales ;
  • les indications et orientations spécifiques du massage pour chaque pathologie rencontrée en pratique quotidienne ;
  • une revue des études les plus récentes pour tenter d’expliquer les résultats cliniques ; des encadrés « mots-clés » pour mieux retenir le vocabulaire technique.

 

Tous les domaines d’application sont évoqués, toutes les pratiques qui se sont développées autour du massage sont abordées, y compris les moins répandues. Cet ouvrage est un instrument incontournable pour la pédagogie estudiantine, ainsi qu’une source riche pour la bibliothèque du praticien.

 

Feuilleter le sommaire, grâce au site Unithèque.

 

Massothérapie  : effets, techniques et applications / Michel Dufour, Patrick Colné, Pascal Gouilly, 3e édition, Maloine, (2016).

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque Santé – Médecine – Salles de lecture – Livre – WF 145 POS

by caubert1 at May 26, 2016 09:00 AM

INHA

Étudiant(e)s, devenez représentants des lecteurs de la bibliothèque!

Photo de la salle Ovale, Émilie Groleau, mai-juin 2014 Lectrices, lecteurs étudiant(e)s ! Nous faisons appel à vous aujourd'hui dans le cadre de l'élargissement du comité consultatif de notre bibliothèque.
Cette instance d'information qui se réunit deux à trois fois par an rassemble des représentants de l'INHA et de nos partenaires, enseignants-chercheurs...

May 26, 2016 08:30 AM

May 25, 2016

Lorraine (Développement Durable)

Panorama de la presse

newspaper-859634-m

La bibliothèque de l’IUT Hubert Curien vous propose une sélection d’articles concernant le développement durable parus durant le mois de mars 2016.

 


 

Articles repérés dans la presse – Mars 2016

 

 

 

Où lire ces articles ? 

En ligne :

Europresse : après authentification avec votre sésame

Sur place :

Catalogue des bibliothèques de l’Université de Lorraine

by prati5 at May 25, 2016 07:33 AM

Rennes 2

Les déménagements continuent

Biceps (PSF) par Pearson Scott Foresman. Source [Wikimedia commons]
dans la réserve du fonds ancien

Nous terminons l'aménagement de la réserve. Nous vous en avions déjà parlé lors d'un précédent billet. Cette fois-ci nous sommes arrivés à la dernière étape : il faut déplacer les livres de grand format, plus de 1500 volumes très lourds qui doivent être attrapés à bout de bras et parfois en hauteur. Certains d'entre eux ont été pesés : ils atteignent 10 kilogrammes. Le travail requiert de la force et beaucoup de soin. Les moniteurs et les vacataires nous aident dans ce déménagement. Merci à eux!

 De ce fait l'accès au fonds ancien ne sera pas possible du 30 mai au 1er juin 2016, ni la semaine suivante du 6 au 8 juin. Si vous avez besoin de consulter un ouvrage, merci d'écrire à cette adresse ou de téléphoner au 02 99 14 12 60.

Les livres qui sont mis en attente seront installés à nouveau sur des rayonnages neufs. Ils seront classés et rangés selon leur cote. La cote est le numéro placé sur une étiquette au dos du livre et souvent répété à l'intérieur du livre lui-même sur la page de titre. Le nouvel aménagement s'est accompagné d'une opération de conservation préventive : on a mis en boîtes de carton neutre sur mesure les volumes à protéger. En effet de nombreux ouvrages de la Réserve ont subi les outrages du temps. La formule est imagée mais la réalité est assez sombre : les reliures des livres sont endommagées et parfois vraiment éclatées. Voir ici quelques termes techniques utilisés pour décrire ces traces d'usure. Il est important de placer dans la même boîte les différentes parties de l'ouvrage démembré pour ne pas les égarer. La consultation reprendra ensuite selon les horaires habituels.

by Dominique Bougé-Grandon at May 25, 2016 07:00 AM

May 24, 2016

INHA

En attendant la salle Labrouste : des bibliothèques sur l'art du XVIe au XIXe siècle

Bal costumé en 1891, dédié à Madame la Princesse de Féon, par Joseph-Raymond Fournier Sarloveze (1836-1916), Bibliothèque de l'INHA, cote : OC 51, http://www.purl.org/yoolib/inha/18998 Voici une nouvelle sélection de bibliothèques et de centres de documentation pour les fidèles lecteurs de la bibliothèque, spécialisés en art du XVIe au XIXe siècle, qui continueront leurs recherches pendant la période de fermeture de la bibliothèque de l'INHA. Encore une fois, ces établissements sont...

May 24, 2016 02:00 PM

Lorraine (Puériculture)

Documentaire Arte : Incroyables bébés !

 

« Comment les bébés communiquent-ils ? À quoi ressemble le monde vu par les yeux d’un nourrisson ? Et pourquoi les jeunes enfants font-ils autant de crises de larmes ?

 

Selon les spécialistes, les trois premières années de la vie sont les plus cruciales : nous apprenons à marcher, à parler et à tisser des liens – mais nous n’en conservons pour autant aucun souvenir.

 

La capacité d’adaptation des tout-petits, qui leur permet de survivre à des accidents ou à des maladies graves, leurs réflexes – comme celui de la nage ou de la tétée – mais aussi l’irrésistible instinct de protection que déclenchent leur apparition chez les adultes, ne cessent d’étonner. »

 

Voir la vidéo ici

 

Attention : en replay gratuit jusqu’au 27 mai !

 

by ronin1 at May 24, 2016 12:25 PM

BIU Santé

Accueil de manifestations à l’IEA

L’Institut d’études avancées (IEA) de Paris a pour objectif de contribuer au développement des sciences humaines et sociales. Il invite des chercheurs internationaux pour des séjours, afin de favoriser les échanges interdisciplinaires et les liens avec la communauté scientifique et universitaire parisienne et francilienne.

Actuellement, l’IEA lance un appel à propositions pour l’accueil de manifestations scientifiques à destination des chercheurs et enseignants-chercheurs membres d’une institution partenaire de l’IEA, ce qui est le cas de Paris Descartes et Paris Diderot :

Salle_des_Gardes_1Ces manifestations sont organisées dans l’hôtel de Lauzun, sur l’île Saint-Louis. L’IEA mettra ses salles de réunion et leurs équipements à disposition des événements retenus. Il n’apportera pas de financement.

Sont concernés par cet appel tous les chercheurs et enseignants-chercheurs membres d’une institution partenaire de l’IEA ou d’un de ses laboratoires :
– École des Hautes Études en Sciences Sociales
– École Normale Supérieure de Paris
– École Normale Supérieure de Cachan
– École Pratique des Hautes Études
– Fondation Maison des Sciences de l’Homme
– Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
– Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
– Université Paris-Sorbonne
– Université Paris-Descartes
– Université Pierre et Marie Curie
– Université Paris Diderot
– Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Les manifestations éligibles sont les colloques, journées d’étude et séances de séminaire portant sur toutes thématiques au sein des sciences humaines et sociales, ou en lien avec elles. Une préférence sera donnée aux événements internationaux et interdisciplinaires.

Les dossiers doivent être envoyés par courrier électronique à colloques@paris-iea.fr le 8 juin 2016 au plus tard.

Calendrier

Date limite d’envoi des propositions : 8 juin 2016
Notifications des résultats : 1re semaine de juillet
Périodes possibles pour l’accueil des événements : du 12 septembre au 30  novembre 2016 et du 16 janvier au 31 mars 2017

Toute question sur l’appel à propositions peut être adressée à : colloques@paris-iea.fr

En savoir plus

Détails de l’appel sur le site de l’IEA

Cet article Accueil de manifestations à l’IEA est apparu en premier sur Le blog actualités de la BIU Santé.

by biusante at May 24, 2016 11:41 AM

Poitiers (Sciences)

Le monde des fourmis

A l’occasion de l’exposition sur les insectes, à voir en ce moment en BU Sciences, regardons de plus près la famille des Formicidae, autrement dit les fourmis: celles-ci représentent entre 10 et 20% de la biomasse animale de la planète, soit des millions de milliards d’individus, et sont apparues sur Terre il y a plus …

Lire la Suite »

by Marie Bezard at May 24, 2016 06:30 AM

Lille 3

Bernardo Clariana : Ovide à New York

Nihil nisi flere libet.

« Bernardo Clariana : Ovidio en Nueva York » est un texte de Carlos Mariscal de Gante, publié en septembre 2014 sur le blog « Reinventar la Antigüedad ». La traduction française inédite publiée sur « Insula » est réalisée par Célia Demurger, étudiante en première année du Master « Traduction Spécialisée Multilingue » – TSM, de l’Université Lille 3.

Lien vers le texte original : clasicos.hypotheses.org/891
Le professeur et poète Bernardo ClarianaLe professeur et poète Bernardo Clariana

Le valencien Bernardo Clariana a été, comme beaucoup d’autres, un homme de lettres républicain, poète et latiniste, qui s’est vu obligé d’abandonner sa patrie, à la fin de la Guerre Civile espagnole en 1939, afin de poursuivre, en exil, l’écriture de ses poèmes et de ses traductions. Grâce à une lettre de Pedro Salinas à Jorge Guillén1, nous savons que Clariana n’a pas seulement traduit Catulle, mais aussi Tibulle et Ausone. Il fut également le produit d’une génération culturellement privilégiée, puisqu’il a pu profiter de l’atmosphère de l’Âge d’argent des lettres et sciences espagnoles. Sa vocation précoce pour la poésie est née en même temps que son militantisme politique. Il a en effet écrit autant d’articles pour défendre la Seconde République espagnole, que de critiques littéraires. De la même façon, nous retrouvons dans sa poésie des poèmes militants sur des évènements de la Guerre ou bien, directement, des invectives contre ses ennemis du « camp nationaliste » (bando nacional), qui laissent entendre une voix lyrique personnelle, qui trouve petit à petit sa place. Luis Antonio de Villena2 a d’ailleurs parlé du poète comme étant « un jeune prometteur, plein de qualités et de talent ». Cette voix personnelle est fortement liée à son exil, comme nous pouvons le lire dans ses deux recueils de poèmes Ardiente desnacer (1935) et Arco ciego (1952). Cet exil l’a conduit du camp de concentration français de Saint Cyprien à la République Dominicaine, puis à Cuba et enfin, aux États-Unis. Il s’y est installé définitivement, dans le quartier bohème de New York de Greenwich Village pour être précis.

Le quartier new-yorkais de Greenwich-VillageLe quartier new-yorkais de Greenwich-Village

Outre d’autres voix et traditions, l’image d’Ovide, l’exilé par excellence de la littérature latine, est très présente dans sa poésie. L’exil du poète originaire de Sulmona dans le Pont-Euxin lui inspire les magnifiques vers des recueils Tristia et Pontica qu’il écrit là-bas et qui décrivent également son état et son humeur. Au début de son premier recueil de poèmes, Ardiente desnacer, nous pouvons lire : vade, sed incultus, qualem decet exulis esse (Trist.1.1.3). Et dans une lettre à son ami Vicente Llorens, le grand spécialiste de l’émigration espagnole, dont l’œuvre Memorias de una emigración mérite une lecture attentive, son état y est résumé par ce vers ovidien : nihil nisi flere libet (Trist.3.2.19). Un état aussi décrit au début d’un de ses meilleurs poèmes “Perry street. Autobiografía” :

Averiguad si os es posible el logaritmo del tedio Y descubrid también si os es posible la razón suficiente de mi insobornable soledad de siempre Por más que consiguieseis formar para el futuro La democrática familia de naciones de la tierra Sonrientes lo mismo que un cartel de dentífrico Ya veis Es la edad de la físico-matemática y la psicología aplicada la lucha contra el cáncer la democracia y la planificación [de la felicidad colectiva Y nadie sabría diagnosticarme la úlcera sentimental de mi desvío Ni por qué continúo Lector impenitente de los santos evangelios de Baudelaire [ y de Ovidio Si resido debajo de un anuncio luminoso Y el alba me sorprende dormitando en los «Metros» Atiborrados de negros que bajan desde Harlem A manejar ascensores y pulir los bares Y deliro cada vez que veo un árbol El único árbol de mi calle del Village Aquí ya sabéis en Perry Street (…) Si vous le pouvez, découvrez le logarithme de l'ennui Et cherchez également à connaître, si vous le pouvez la raison suffisante de mon incorruptible solitude de toujours Vous aurez beau parvenir à former pour l'avenir La famille démocratique des nations du monde Qui arborent un sourire comme dans une publicité pour du dentifrice Vous voyez bien Nous sommes à l'âge de la physico-mathématique et de la psychologie appliquée de la lutte contre le cancer de la démocratie et de la planification [de la joie collective Et personne ne s'aurait diagnostiquer l'ulcère sentimental de ma désaffection Ni pourquoi je continue Lecteur impénitent des saints évangiles de Baudelaire [et d'Ovide Si je vis sous une enseigne lumineuse Et l'aube me surprend somnolant dans les «Métros» Bourrés de noirs qui arrivent de Harlem Pour s'occuper d'ascenseurs et polir les bars Et je déraisonne chaque fois que je vois un arbre L'unique arbre de ma rue du Village Ici, vous savez, dans Perry Street (…)

Ses poèmes, comme nous le voyons, nous montrent des compositions qui sont le reflet de son époque. Son ton élégiaque reste présent dans presque toutes ses compositions. Il s’agit d’une poésie pessimiste, nihiliste et plaintive, illustrée par la déshumanisation de l’homme moderne, new-yorkais dans son cas. Il ne fait aucune tentative d’imitation des classiques et il n’y a pas de références intertextuelles, hormis pour ce qui illustre sa prédilection pour l’exil d’Ovide. Le personnage de Gabriela, sa compagne valencienne qui mourut de façon tragique, est également fondamental. Elle est d’ailleurs le sujet de beaucoup de ses compositions. Les lamentations dues à la perte de la guerre, le triomphe du général Franco et la vie dans une grande ville se mélangent à la nostalgie des moments passés aux côtés de Gabriela.

clariana-odio-y-amo

En tant que latiniste, ses opera magna sont les traductions de deux œuvres de Catulle, et pour ce qui est des autres également mentionnées par Pedro Salinas dans la lettre précédemment citée, nous ne savons rien de plus. La première a été la traduction de Los Epitalamios, publiée par la Revue Universitaire de l’Université de La Havane en 1941. La deuxième, intitulée Odio y amo, a vu le jour à New York en 1954 dans Las Américas Publishing. Toutes deux, bien que partielles, ont le mérite de faire partie des premières traductions du poète de Vérone, après celle réalisée en vers par le mexicain Casasús (1950) et une autre en prose par Juan Petit (1950). Odio y amo, écrite en vers, a de plus la particularité d’être seulement une traduction des poèmes d’amour à Lesbie et à Juventius, structurés comme s’ils reflétaient une histoire d’amour réelle. Il s’agit d’une « traduction sentimentale », qui reflète l’évolution depuis les poèmes d’exaltation de l’amour, en passant par ceux qui montrent une déception amoureuse avec Lesbie et les poèmes dédiés au mystérieux Juventius, pour finir par ceux qui illustrent le terme de leur relation, Furius et Aurelius en étant pris à témoins. Clariana n’a pas seulement traduit les œuvres de Catulle à New York, mais a également effectué une réorganisation intéressante de la structure des poèmes, en identifiant la vie de Catulle et sa poésie. De plus, des gravures signées José Vela Zanetti, peintre espagnol, viennent illustrer les poèmes.

clariana-odio-y-amo-2

En conclusion, parler de Clariana revient à parler d’une personnalité infiniment captivante. Son exil et la mort de sa bien aimée Gabriela ne l’ont pas empêché de concevoir une œuvre importante, en tant que poète et latiniste, qui est restée méconnue pour avoir été écrite au-delà de nos frontières. Un oubli injustifiable que, dans la mesure du possible, nous nous devons de réparer.

Bibliographie : Clariana, B. (1941), Catulo. Los Epitalamios, La Habana, Revista de la Universidad de la Habana. Clariana, B. (1954), Odio y amo, Nueva York, Las Américas Publishing Co. Clariana, B. (2005),  Poesía Completa, eds. Manuel Aznar y Victoria María Sueiro, Valencia, Institució Alfons El Magnànim. Llorens, V. (1975), Memorias de una emigración, Barcelona, Ariel. Salinas, P (1992), Correspondencia (1923-1951), edición, introducción y notas de Andrés Soria Olmedo, Barcelona, Tusquets, pp. 301- 302. De Villena, L. A. (2007), “Un derrotado: Bernardo Clariana”, El Mundo 31 de enero.

Traduction réalisée par Célia Demurger,
étudiante du Master « Traduction Spécialisée Multilingue » – TSM, de l’Université Lille 3.

newlogoTSMPlus d’informations sur le Master TSM :
www.univ-lille3.fr/ufr-lea/formations/masters/tsm
Facebook : facebook.com/MasterTSMLille3
Twitter : @Master_TSM

Les traductions publiées par « Insula » le sont avec l’accord des auteurs ou du responsable éditorial du site ou du blog concerné. Nous les en remercions chaleureusement.

Notes du texte

  1. Poètes espagnols du début du XXe siècle (NdT).
  2. Écrivain espagnol de la seconde moitié du XXe siècle, admirateur de Bernardo Clariana (NdT).

by Carlos Mariscal de Gante at May 24, 2016 04:49 AM

May 23, 2016

Lorraine (Orthophonie)

L’intervention précoce en autisme pour les parents avec le modèle de Denver

L’intervention précoce en autisme pour les parents avec le modèle de Denver
Sally J. Rogers, Géraldine Dawson, Laurie A. Vismara

 

L'intervention précoce en autisme pour les parents avec le modèle de Denve.r Sally J. Rogers, Géraldine Dawson, Laurie A. Vismara« L’autisme est un trouble neurodéveloppemental dont l’impact sur l’évolution de l’enfant est très lourd. La précocité du diagnostic et de la mise en place d’une intervention adaptée conditionnent beaucoup la progression de l’enfant et son accès à une meilleure qualité de vie. Le Early Start Denver Model (ESM) est une approche développementale et comportementale qui met l’accent sur l’apprentissage dans un contexte socio-émotionnel positif. Ce programme a donc été conçu pour répondre aux besoins spécifiques de très jeunes enfants et pour une stimulation optimale de leurs compétences… »

 

 

 

Où trouver cet ouvrage ?

 

DENVER AUTISME ROGERS 2013L’intervention précoce en autisme : le modèle de Denver pour jeunes enfants
Sally J. Rogers, Géraldine Dawson
 
       BU NANCY
SANTÉ MÉDECINE
     WM 203.5 ROG
 
 
 
 
 
 

Voir aussi

Cabut S. (2015, 7 octobre).
Les promesses de la voie précoce. Le Monde

by pierre36 at May 23, 2016 07:30 AM

Lorraine (Développement Durable)

Biotechnologies : les promesses du vivant

biotechnologies-couvVanessa PROUX est docteur en biochimie et sous sa direction, un état des lieux de l’usage des biotechnologies est établi dans ce livre.

 

La biotechnologie est l’application des méthodes et des techniques qui utilisent des organismes vivants ou certains de leurs composants à des fins pratiques, techniques ou industrielles.
Il ne faut pas confondre les termes biotechnique et biotechnologie ; le premier désignant la technique, et le second, l’application des principes techniques.

 

Aujourd’hui, les biotechnologies dépassent le cadre scientifique pour pénétrer l’ensemble de la société. Leur pouvoir transformateur n’a jamais été si grand et elles permettent de s’affranchir du temps de l’évolution. Elles proposent des solutions à de nombreux défis (médicaux, environnementaux, agricoles, etc.), en offrant de nouveaux possibles : la capacité de comprendre, de prévoir, de transformer et de créer.
Cette puissance sans commune mesure est une formidable boîte à outils pour innover. Mais jusqu’où peut-on aller ?

 

 

Mots clés : Biotechnologie, Clônage, Cosmétique, Agriculture, Innovation, Alimentation, Biomédicaments, Bioéthique

 

 

Où trouver ce livre ?

Bibliothèque des Sciences et techniques. Rez de chaussée, 660.6 BIO

 

 

Sélection bibliographique

Les nouvelles biotechnologies en questions

Le vivant sur mesure

Bioluminescence : l’éclairage vivant

Philosophie des nanotechnologies

Nanotoxiques : une enquête

 

 

Liens connexes

Bioéconomie, biotechnologies, biomimétisme : de quoi parle-t-on ?

Politiques sur la biotechnologie. OCDE

European Federation of biotechnology

LOI n° 2011-814 du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique

by prati5 at May 23, 2016 07:19 AM

Lorraine (Puériculture)

Aide-mémoire Cadre de santé en 17 notions / Gilles Desserprit

 

Présentation de l’éditeur

 

« Les cadres de santé sont issus des trois filières paramédicales (infirmière, rééducation, médico-technique). Cet aide-mémoire donne des éléments pratiques pour exercer au quotidien leurs missions : organisation des soins, gestion d’équipes, management, formations, chargés de projets ou missions transversales, expert. Il détaille l’organisation de l’hôpital, et décrit les autres structures dans lesquelles le cadre de santé peut être amené à exercer. »

 

Source : Editions Dunod

 

Voir le sommaire grâce à la librairie en ligne Unithèque

 

 

Où trouver ce livre ?

BU Santé-Médecine, RDC, WY 105 DES

 

 

by ronin1 at May 23, 2016 07:17 AM

Rennes 2

Louis X

Louis x le Hutin. Source [Wikimedia Commons]
Le Hutin

Louis X était le fils aîné de Philippe IV le Bel. Il lui succède en 1214. D'après l'historien Jacques Bainville, " Louis X fut surnommé Hutin non pas parce qu'il fût querelleur ou batailleur comme on l'a cru, mais parce que son avènement survint dans un temps de tumulte (hutin) et de désordre ".

Pendant son court règne (1 an et demi), l’esclavage fut aboli. Par un édit du 3 juillet 1315, le souverain prohiba l'esclavage sur le territoire français. L'édit en question dispose que " selon les droits de la nature, chacun doit naître franc ". Dès lors, le royaume de France vécut avec le précepte : " Le sol de France affranchit celui qui le touche ". C'est en application de cette loi qu'en 1571, à Bordeaux, des esclaves en provenance d'Afrique furent affranchis par le parlement de ladite ville pour avoir foulé le sol français. Si cet édit avait été appliqué à l'outremer, la France aurait été des siècles avant le reste du monde, le premier pays à abolir totalement l'esclavage.

Le bruit courut que Louis X avait été empoisonné. Pourtant, il semble bien que c'est par imprudence que ce jeune roi succomba. Il aurait après s'être " fort échauffé " au jeu de paume, descendu dans une cave pour se désaltérer d'un vin très frais : " Il avoit joué à un jeu qu'il savoit, à la paume. Si s'eschauffa. Et son conseil, qui le biffa, l'en là mené en cave ". Il fut donc probablement victime d'une pneumonie.

Son fils Jean est né après sa mort. Cet héritier posthume Jean 1er n'a vécu que 5 jours. Ce fut donc le règne le plus court de l'Histoire de France. Sa fille Jeanne, soupçonnée d'être bâtarde, fut écartée du pouvoir par son oncle Philippe V qui devint le régent. C'est à cette occasion que fut conçue la loi salique qui empêchait toute transmission de la couronne de France aux filles.

by Eddy Prave at May 23, 2016 07:00 AM

May 20, 2016

BIU Santé

Accès à Medicines Complete

La BIU Santé pôle Pharmacie donne dès à présent accès à quatre ebooks publiés par Pharmaceutical Press, la branche éditoriale de la Royal Pharmaceutical Society de Londres. Indispensables à tous les toxicologues, pharmaciens cliniques et hospitaliers, médecins et biologistes, ils sont accessibles en ligne (sur place et en accès distant).

medicinescompleteVous trouverez donc sur ce site les versions en ligne d’ouvrages déjà disponibles en format papier à la bibliothèque :

martindaleMartindale : The Complete drug reference

Comme son nom l’indique, c’est l’ouvrage de référence sur les médicaments conventionnels et complémentaires, les composés associés, les dénominations internationales et les noms de marques. On y trouve également des listes de fabricants et le traitement de plusieurs centaines de maladies. Mises à jour trimestrielles.

Fichier d’aide (en anglais).

handbookHandbook of pharmaceutical excipients

Ouvrage de référence sur les usages, les propriétés et la sécurité des excipients pharmaceutiques. L’édition actuelle contient plus de 380 monographies d’excipients. Mises à jour semestrielles.

 

stockleyStockley’s Drug interactions

27000 notices et 4500 monographies sur les interactions entre médicaments, ou entre médicaments et aliments, plantes, etc. Mises à jour trimestrielles.

Fichier d’aide (en anglais).

 

clarkeClarke’s analysis of drugs and poisons

2100 monographies analytiques et toxicologiques de tous types de médicaments et substances toxiques (dans les fluides corporels, les échantillons de tissus, les produits pharmaceutiques et industriels, etc). Mises à jour semestrielles.

N’hésitez pas à consulter également les autres livres électroniques et bases de données proposés par la bibliothèque (dont certain(e)s en accès libre et gratuit).

Didier Partouche & Catherine Weill

Cet article Accès à Medicines Complete est apparu en premier sur Le blog actualités de la BIU Santé.

by Didier Partouche at May 20, 2016 01:48 PM